Abomey-Calavi
Agriculture

A LA DECOUVERTE DE LA CARAMBOLE:Un fruit exotique peu connu

Alors que nous profitons d’une diversité et d’une disponibilité alimentaire sans précédent, connaître l’infinie variété des fruits comestibles comme la carambole relève d’un véritable défi. Zoom sur cette merveille de la nature qui regorge d’énormes bienfaits nutritionnels.

Yélian Martine AWELE

La carambole est un fruit exotique aux bords saillants jaune connu pour étoiler les plats que pour ses propriétés anti-oxydantes et anti fatigues. Riche en fibres, en vitamines, en antioxydants et en nutriments, elle est prisée pour sa couleur et ses multiples bienfaits comme autant d’ajouts gourmands à tous les régimes alimentaires.

Culture de la carambole

D’origine asiatique, le carambolier est un arbre étalé large, arrondi, des régions tropicales qui mesure jusqu’à 15 m de haut. Ses fleurs roses au centre pourpre sont disposées en petites grappes soit à l’aisselle des feuilles, soit aux extrémités des rameaux. Il porte ses premiers fruits dès l’âge de 5 ans et fleurit toute l’année puis fructifie sans discontinuer.  Le carambolier nécessite moins de soleil direct que d’autres fruitiers tropicaux. Il est ainsi tout à faire à l’aise en exposition semi-ombragée. Il peut résister à de très légers gels. Le carambolier apprécie les climats à saison sèche prononcée. La plante préfère les sols acides et bien drainés ; elle nécessite beaucoup d’eau pendant la saison de croissance. Le carambolier se multiplie par boutures ou par graines. Il faut compter environ une cinquantaine de jours entre la floraison et la récolte. Il existe des variétés au goût plus ou moins acidulé.

Récolte de la carambole

Les caramboles sont disponibles durant toute l’année, car le carambolier produit des fleurs tout au long de l’année, qui se transforment ensuite en fruits. En général, elles sont cueillies alors qu’elles sont encore vertes, car les fruits mûrs ont tendance à se couvrir de tâches et de meurtrissures durant le transport. Le carambolier (Averrhoa carambola) est un arbre de la famille des Oxalidacées dont le fruit est la carambole ou pomme de Goa.

Il fleurit quatre fois par an. Le fruit est une bonne source de vitamine C et riche en polyphénols. Le fruit ou son jus peuvent être toxiques, l’intoxication à la carambole est grave, elle est fréquemment observée chez les insuffisants rénaux chroniques.

Comment conserver une carambole ?

Les caramboles mûres tendent à pourrir assez rapidement. Par contre, elles se conservent très bien à température ambiante pendant 2-3 jours, puis dans des endroits froids comme le réfrigérateur, afin de les conserver encore plus longtemps, pendant plus d’une semaine. Toutefois, comme les caramboles poussent dans des endroits tropicaux, elles n’apprécient pas particulièrement les températures trop froides, c’est-à-dire en-dessous de 5 degrés. Les caramboles vertes se conservent à température ambiante, jusqu’à ce qu’elles atteignent une couleur jaune ou orangée. La récolte peut atteindre de 50 à 300 kg par arbre.

La carambole : un héros de la nutrition

Pour faire simple dit Raymond OGA, maraîcher, « il faut savoir qu’elle est sucrée, avec un léger pointe d’acidité. » Pour beaucoup ajoute-il, « sa saveur rappelle certains agrumes comme l’orange, le pamplemousse ou le citron, et d’autres pensent au contraire qu’elle se rapproche de l’ananas ». L’avantage de la carambole est que le fruit entier peut être consommé, même son enveloppe à l’aspect un peu ciré, une fois que les bords verts ont été retirés. Elle freine par exemple, le vieillissement   cellulaire par la présence de vitamines anti-oxydantes. Ce qui permet donc de maintenir une bonne santé de la peau et des organes. Pour consommer la carambole, il faut s’assurer qu’elle est assez mûre. Les nutritionnistes recommandent de faire attention à sa couleur, puisque dans sa version vert-jaune, la chair est acide car elle est immature. « Mieux vaut choisir un fruit à la peau dorée et aux arêtes légèrement brunes, sans tâche et qui reste bien ferme sous les doigts », expliquent-ils.

Les caramboles se consomment aussi bien avec du salé qu’avec du sucré. Elles sont souvent associées à des salades, du poisson, de la volaille ou en garniture de cakes et autres desserts. Elles méritent une place de choix dans les menus car il regorge de maints atouts culinaires.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image