Abomey-Calavi
Agriculture

ACCÈS FACILE AUX CRÉDITS AGRICOLES: Valère HOUSSOU invite les petits exploitants à se regrouper pour en bénéficier

Deux ans après avoir été au cœur de la politique agricole, Valère HOUSSOU, Directeur Général du FNDA, reçu sur une émission de la télévision nationale, lève un coin de voile sur les réalisations du FNDA par rapport à l’accès au financement agricole au Bénin et invite les petits producteurs à se mettre en groupement pour accéder facilement aux crédits.

Valère HOUSSOU, DG FNDA

Vanessa ZANNOU     

Deux ans déjà que le gouvernement a mis en branle le fonds national pour le développement agricole (FNDA) avec 100 milliards de financement mis à disposition du système financier pour l’accompagner dans le financement des activités agricoles. Ceci devait lui permettre de venir en appui aux agriculteurs à qui des prêts sont difficilement accordés car jugés souvent trop risqués par les institutions bancaires.

À cet effet, 201 projets agricoles impactant 65 000 producteurs toute filières agricoles confondues et représentant plus de 10 milliards ont été financés par le Fonds national de développement agricole (FNDA), a précisé son directeur général Valère Houssou. Sur ces 201 projets, 49 ont bénéficié d’une bonification du taux d’intérêt, ce qui permet aux porteurs de profiter d’un taux d’intérêt réduit jusqu’à 2 % de leur emprunt. La preuve que le FNDA a mis la barre très haute pour faire des champignons agricoles mais hélas, les petits exploitants restent oubliés. Le Directeur général déplore le fait que ces derniers souhaitent évoluer de façon individuelle bien qu’ils ne présentent pas des garanties réelles aux SFD. « La plupart de nos petits exploitants n’ont pas de garanties pour répondre aux exigences de nos institutions partenaires. Ils veulent aller au crédit individuellement », a-t-il expliqué.

Cependant, il resterait 90 milliards pour financer d’autres projets agricoles pour que le FNDA atteigne les objectifs fixés par le gouvernement. Pour ce faire, le Fonds National de Développement Agricole a pensé à un nouveau mécanisme pour faciliter l’accès au financement aux petits exploitants. À en croire le Directeur, le FNDA intervient qu’auprès de 6 % des petits exploitants. Or, il est difficile de toucher les autres, car au Bénin, seulement 10 % des exploitants agricoles relèvent d’une organisation professionnelle agricole formelle. La plupart des petits agriculteurs individuels ne présentent donc pas de garanties suffisantes pour se voir octroyer des prêts. D’où son appel aux agriculteurs à se regrouper. Ces acteurs sont invités à se mettre en groupement d’au moins 5 personnes et se professionnaliser pour avoir la chance de bénéficier du financement à travers le mécanisme FNDA. Ceci en leur garantissant la disponibilité d’un marché d’écoulement, qu’ils soient instruits ou non. Tous les SFD partenaires du FNDA ont été instruits à cet effet, afin que cette catégorie de demandeurs ait gain de cause. Désormais, ils sont vraiment bien ciblés, il leur appartient de se mettre en groupe plus fort, de se structurer, d’être professionnel et de s’adresser au guichet ATDA pour être accompagné.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image