Abomey-Calavi
Dossiers de la semaine

APPROVISIONNEMENT DES CANTINES SCOLAIRES EN PRODUITS LOCAUX:Les acteurs de la filière riz du Bénin s’accordent sur une feuille de route avec les parties prenantes

La question de l’approvisionnement des cantines scolaires en produits locaux notamment en riz local était au cœur d’un atelier tenu à Cotonou les jeudi 24 et vendredi 25 novembre 2022. Il a réuni plusieurs parties prenantes intervenant dans la chaîne d’opérationnalisation des cantines scolaires au Bénin.

Vue d’ensemble des participants

Cédric Joawo BAKPE

« Cantines scolaires, nourrissez nos enfants avec notre riz local », c’est le mot d’ordre lancé par les acteurs de la filière riz du Bénin pour qui l’approvisionnement des cantines scolaires en riz local devient une question préoccupante.  Lors de ce deuxième atelier régional de travail sur l’approvisionnement des cantines scolaires en produits locaux, l’interprofession de la filière riz à travers la plateforme nationale des organisations paysannes et producteurs du Bénin (PNOPPA) a convié divers acteurs à la table de négociation.  A l’entame, Pascal Gbenou, Président de l’IFRIZ Bénin a fait savoir combien cette rencontre revêt d’une importance capitale. Pour lui, il est vraiment important d’examiner pour une deuxième fois la problématique de la valorisation et de la consommation des produits locaux dans les cantines scolaires car, « une fois que le problème de commercialisation de ces produits serait réglé, ce serait un levier qui va accroître la production pour être à même d’être autosuffisant. » Dans cette même veine, Louise Ayilara représentant la PNOPPA Bénin a indiqué que « depuis longtemps, les discussions portent souvent sur la recherche de marché pour l’écoulement de nos produits agricoles », elle trouve que « l’avènement des cantines scolaires demeure une belle alternative pour répondre aux enjeux de l’écoulement des produits agricoles locaux. Le représentant du comité français de solidarité internationale (CFSI) Yvon Saroumi a, lui aussi, souligné le point d’ancrage de l’alimentation scolaire et de la production locale. « Il faut dire que l’alimentation scolaire liée à la production locale apparaît comme un instrument stratégique de promotion des produits locaux et de développement agricole. Les cantines scolaires approvisionnées donc par les petits exploitants constituent un mécanisme à promouvoir », laisse-t-il entendre. Désiré Ahouigbamey du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche a non seulement salué cette démarche des organisateurs de l’atelier qui ont pris en compte « les acquis des pays de la sous-région pour permettre que ce qui se passe ailleurs puisse être implémenté aussi au bénin », mais aussi, a souligné les efforts du gouvernement dans l’opérationnalisation de l’alimentation scolaire. En effet, l’alimentation scolaire est l’une des priorités du gouvernement du Bénin. Cela se traduit par la mise en place du programme national d’alimentation scolaire intégrée (PNASI) qui pour objectif de renforcer l’alimentation scolaire au Bénin en développant une approche multisectorielle et en privilégiant les achats locaux pour améliorer les performances scolaires. « En 2022, ce sont 5653 écoles qui ont été couvert par le PNASI soit un peu plus d’un million de bénéficiaire, ce qui représente 75 % avec en visée à terme un objectif de couverture universelle de 100% à l’horizon de 2023 dès la prochaine rentrée scolaire », a précisé Yacoubou Amadou, Directeur adjoint de cabinet du ministre du développement et de la coordination de l’action gouvernementale.

Vue des participants dans la salle

Le caractère régional de la rencontre

Il est à noter à cette rencontre une forte mobilisation des acteurs clés et stratégiques s’intéressant à la thématique de l’alimentation scolaire venus des pays de la sous-région. Il s’agit en majeure partie des pays qui ont en commun le groupe ‘’Animation pays’’, un dispositif qui est mis en place par le CFSI pour faciliter les échanges entre différents pays de l’Afrique de l’ouest sur les mécanismes afin de valoriser les produits agricoles locaux.  Ces pays se sont déjà réunis autour de la même question en décembre 2021 au Sénégal puis se retrouvent de nouveau en 2022 au Bénin pour poursuivre les échanges dans ce cadre. 

En réunissant, ces acteurs de différents pays de la sous-région pour lesquels la question de l’alimentation scolaire présente des enjeux aussi stratégiques que similaires à ceux du Bénin, cette rencontre a permis de favoriser un cadre d’apprentissage mutuel et multi acteurs. C’était une occasion pour les acteurs du groupe ‘’Animation pays’’ au niveau des trois pays Sénégal, Burkina-Faso et Togo de venir contribuer aux échanges, analyses et aux propositions pour qu’au niveau du Bénin, la place et le rôle des organisations paysannes soient plus forte pour une meilleure contribution pour que les cantines scolaires au Bénin soient effectivement approvisionnées par les produits locaux, notamment le riz local. Selon Joseph Koutchika, Secrétaire permanent de l’IFRIZ Bénin, leur contribution a permis aux acteurs de la filière riz du Bénin de comprendre que le pays est « un peu en arrière en termes de pratiques », on note que « la volonté politique existe », dit-il.

Quelles retombées à l’issu de l’atelier ?

Les échanges lors de cet atelier ont tournés autour de plusieurs points. D’abord chaque partie prenante a présenté la situation actuelle à son niveau, les enjeux et défis liés aux Organisations Paysannes et des avancées sont passés au peigne fin etc. Tout ceci a permis de faciliter le dialogue public-privé qui s’est tenu lors de cet atelier et qui a débouché sur la signature d’un compte rendu qui explicite des consensus forts, des actions prévues pour les mois et années qui viennent et les différentes parties prenantes ont pris des engagements pour les mettre en œuvre. « Un comité de suivi se chargera de voir effectivement la traduction de cette volonté collective en action réelle pour les cantines scolaires au niveau du Bénin soient approvisionnées à 100 % par les produits locaux », a laissé entendre Dr Daouda Diagne, Coordonnateur Animation Pays.  L’ensemble des acteurs espèrent que chaque partie prenante fera ce qui lui revient pour que l’approvisionnement des cantines scolaires en riz soit une réalité

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image