Abomey-Calavi
Genre et développement

APPUI A LA VISIBILITÉ DES ACTIVITÉS DE L’IITA –BÉNIN L’Institut reçoit la visite des journalistes agricoles de l’Association Glexo

L’Institut international pour l’agriculture tropicale (IITA) a reçu ce vendredi 13 Novembre 2020, la visite d’une délégation de l’Association Glexo. L’objectif de cette visite est de s’imprégner des activités menées au sein de l’institut à travers ses différents projets et programmes, et ses missions. C’est le représentant du Directeur Résident de l’IITA au Bénin qui a reçu la délégation.

Par Laure LEKOSSA

C’est le laboratoire de l’Institut International pour l’Agriculture Tropicale (IITA) du Bénin qui a été le premier lieu visité par la délégation de l’Association Gle-xô. Ici, les membres ont eu droit à une séance d’explication des activités qu’effectue le laboratoire au sein du centre.

On note donc que la principale activité de ce laboratoire est la collecte des insectes dans les champs ou les forêts pour l’identification une fois au laboratoire. C’est un laboratoire équipé pour maintenir les cultures d’ennemis naturels et pour une grande capacité de production de masse avec une température qui varie entre 26 et 280 C. Après le laboratoire, la délégation a été conduite dans l’unité de production des bios pesticides. C’est une unité de production dont les travaux vont généralement dans le sens de la protection des cultures basée sur le développement des pesticides biologiques recueillis dans les champs. Dans cette unité de production de bios pesticides, la délégation a eu droit à une présentation claire de ce qui se fait dans ce compartiment du centre. Elle s’est ensuite rendue au niveau de l’unité qui s’occupe de la lutte de certains principaux ravageurs qui s’attaquent au Niébé. L’étude comportementale des différents parasitoïdes, leurs lâchers. Prochaine destination de Glé-xô, le BIMAF (Biorisk Management Facility). C’est une unité de risque de lutte biologique lié aux changements climatique. L’ONG AFRIS a aussi accueillie la délégation. Richard Pliya leur a fait l’historique et le but réelle de la création de cette ONG et sa mission dans le secteur agricole. Cap a été mis sur le Centre International de Biodiversité. Le TAAST, (Technologies pour la Transformation de l’Agriculture Africaine), ACESS Agriculture centre d’appui à la formation des producteurs et la vulgarisation agricole et EAST –WEST-SEED International qui est une compagnie de productions de semences de qualités aux producteurs pour un rendement meilleur ont été les derniers endroits parcourus par la délégation. A chaque étape de la visite de ces différents compartiments de l’IITA, des questions d’éclaircissements ont été posées aux responsables des différentes Unités pour mieux cerner le mode de fonctionnement et le rôle que joue chacune de ses Unités dans l’agriculture. La délégation est sortie satisfaite de cette visite effectuée.

Un chercheur montrant des échantillons de papillon

A la fin de la visite la délégation a eu droit à une séance d’échange avec Manuelle Tamo Représentant Résident de IITA au Bénin sur les activités du Centre. « Ici, le but c’est de pouvoir donner aux producteurs des approches et des outils pour gérer les bio-agresseurs de façon durable pour la santé humaine et pour la santé environnementale, c’est le but qui nous unis dans cette station , on a plusieurs activités qui sont partagées dans les différentes sections ». fait-t-il savoir. « Dans le passé, il y avait une activité phare qui était la lutte biologique contre la cochenille du manioc dans la années 80 -90 et c’est ça qui a créer le nucléus de cette station. Mais après ça, nous nous sommes vraiment diversifiés dans d’autres domaines comme les bio pesticides, la santé, le changement climatique et le but reste le même trouver des solutions alternatives aux pesticides chimiques » a-t-il poursuit. Il n’a pas manqué de donner son appréciation sur cette visite de la délégation Glé-xô. « Nous n’avons pas de personnes ressources en communication c’est pourquoi votre visite est vraiment la bienvenue et on espère dans le futur de pouvoir avoir des experts en communication qui peuvent aussi nous aider à augmenter notre visibilité. Pour moi c’est déjà une très bonne initiative parce qu’il arrive parfois quand nous avons des ateliers et des visites moi-même je dois écrire des articles pour que cela soit publier sur le site web d’IITA et avec tout le temps que cela prend ce serait très important pour nous d’avoir plus d’appui en communication et je sais que ça va venir c’est juste une question de ligne budgétaire » a-t-il souligné.

Notons que l’objectif principal de l’IITA est d’améliorer la production et la productivité des principaux produits de base en Afrique, notamment le manioc, la banane et le plantain, la patate douce, le niébé, le maïs, et le soja En partenariat avec le Centre international d’amélioration du maïs et du blé l’IITA a développé près de 160 nouvelles variétés de maïs résistantes à la sécheresse pour 13 pays d’Afrique. La vocation de l’IITA est d’accroître la sécurité alimentaire, les revenus et le bien-être des populations, principalement dans les zones humides et subhumides de l’Afrique tropicale en entreprenant et en promouvant une recherche agricole adaptative ; sa mise en œuvre vise une augmentation de la production agricole en collaboration avec les programmes nationaux pour le bénéfice des petits paysans. Etant un centre régional de recherche et formation en biodiversité des insectes et dans la lutte contre les stress biotiques en relation avec les changements climatiques. Créée en 1967 elle constitue le premier maillon du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image