Abomey-Calavi
Agriculture

ATELIER D’APPROPRIATION DU PROGRAMME ACMA2: Les acteurs du zou s’engagent pour une pérennisation des acquis

Le programme Approche Communale pour le Marché Agricole phase 2 ACMA2 a organisé du 04 au 06 août 2021 au profit des structures agrées pour le conseil agricole, un atelier d’appropriation du mécanisme d’accès aux intrants et aux financements. Ladite rencontre a eu lieu à l’hôtel Majesté de Bohicon

Vue partielle des participants

Hermione ADJANOHOUN
L’objectif de cet atelier, est de partager avec les acteurs, les outils de promotion de l’intensification agricole mis en œuvre par le programme ACMA 2 et de mettre également en relation les structures agrées pour le conseil agricole du Maep avec les SFD et fournisseurs d’intrants agricoles pour une pérennisation des acquis du programme. Cette rencontre a réuni les acteurs du fonds d’investissement agricoles (FIA), les structures centrales déconcentrées sous tutelle du ministère de l’Agriculture de l’Élevage et de la Pêche, les Systèmes financiers décentralisés (SFD), les Agences territoriales de développement agricole (ATDA). La spécialiste Accès au financement du programme ACMA2, Collecte Biga dans son mot de bienvenue a souligné que plusieurs partenariats ont été noués et ont produit des fruits qui ont permis au programme d’avoir ce résultat aujourd’hui. Elle a à cet effet, souhaité qu’après la fin du programme, une très bonne collaboration continue et que ces partenaires gardent de bonnes relations avec les acteurs agricoles, surtout la collaboration entre les SFD et les organisations paysannes. Pour le représentant du maire de Bohicon, Bertin Agbo, l’importance que relève cette séance d’appropriation permettra d’informer sur les réalisations du programme ACMA2 dans le département du zou. Ceci, en vue de faciliter une meilleure compréhension pour l’harmonisation des actions. « Je suis persuadé que les objectifs fixés seront atteints et que chaque acteur jouera désormais sa partition pour l’avancement du programme et pour sa durabilité », a-t-il ajouté. Quant à Auguste Amoussou Aihunhin, Président de la Communauté des Communes du zou (CCZ), les différentes parties prenantes ont toutes intérêt à sauvegarder les acquis du programme ACMA2 qui œuvre pour le développement du secteur agricole à travers ses plans d’action. Dénis Glégbéto, maire de la commune de Djidja et Président du Cadre de Concertation intercommunale (CCIC) du zou, estime que le programme ACMA a boosté depuis son arrivé en 2013, le développement agricole et contribue à l’épanouissement des communautés. « Et vu que le programme est dans sa phase finale, il importe donc de faire le point du parcours de ce programme afin de voir les succès et les faiblesses enregistrés en vue de prendre des dispositions pour la pérennisation de ACMA2 après les nombreuses réalisations », a-t-il mentionné.
Pour, Ousmane Ouedraogo, Représentant le Chef du programme Acma2, cet atelier est l’occasion pour les acteurs de réfléchir sur les mesures qui devraient être prises pour assurer la durabilité des acquis du programme ACMA2 dans le département du zou. Il a profité pour remercier les autorités administratives et communales du zou pour leur participation à cet atelier.
Le programme ACMA2, dont la deuxième phase tant pratiquement vers la fin a énormément et positivement impacté le secteur agricole dans les communes du zou. Dans le département du zou, on note à ce jour plusieurs réalisations: études de l’état des lieux des tronçons dans le but d’amoindrir les tracasseries routières pour faciliter les échanges commerciaux, la restitution des résultats obtenus aux acteurs, la réalisation des panneaux médiatiques et non médiatiques, l’organisation régulière des ateliers assortis de reddition de compte, les différents plans d’action ont aussi été mis en œuvre par le CCIC Zou pour permettre la réalisation de plusieurs activités qui ont contribué à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations rurales tout comme l’amélioration de leurs revenus. Au cours des différentes communications présentées, un accent particulier a été mis sur le rôle des acteurs communaux pour la durabilité du programme. Les participants à cet atelier ont eu l’opportunité de présenter leurs préoccupations pour une compréhension parfaite des actions à mener.


Au terme des échanges, le CCIZ qui porte le programme dans le département du zou a été invité à sensibiliser les communes pour la libération à temps des contreparties locales.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image