Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

ATELIER D’ECRITURE DE BONNES PRATIQUES DU PRODIATA : Le ROPPA et d’autres organisations participent et apportent leur pierre à l’édifice

 ATELIER D’ECRITURE DE BONNES PRATIQUES DU PRODIATA : Le ROPPA et d’autres organisations participent et apportent leur pierre à l’édifice

Etant en sa phase de clôture, les membres du consortium du Projet Régional de Dialogue pour une Transhumance apaisée en Afrique de l’Ouest (PRODIATA) ont pris part, du 28 mars au 1er avril 2023 à Accra, à un atelier d’écriture. Une occasion pour la diffusion des bonnes pratiques de la transhumance en Afrique de l’Ouest.

Photo de famille

Jean-Baptiste HONTONNOU

Roppa, CARE, SNV Burkina, RBM Réseau Billital Maroobè et APESS (Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane), telles sont les organisations qui ont pris part à cet atelier d’écriture de bonnes pratiques du PRODIATA. Animé par CARE et les experts de SNV, les participants à cet atelier ont travaillé ensemble pour parfaire les fiches de capitalisation élaborées en février, tout en intégrant des sucess stories, des témoignages, des illustrations et des photos dans le but de renforcer leur contenu. Ces derniers ont également travaillé sur les titres des fiches et ont préparé une stratégie pour leur valorisation.

Au-delà de tout cela, cette rencontre a été une grande occasion pour les membres du consortium de partager leurs connaissances et leurs expériences pour garantir le succès du projet. Parlant donc du déroulement de cet atelier qui a connu plusieurs communications, il est important de notifier qu’il a eu des séances de travail en plénière et des moments de révision individuelle et d’amélioration des fiches. Les participants ont examiné les fiches pour permettre les échanges et les contributions. Également, ils ont finalisé les titres des fiches en collaboration avec les experts et les communicateurs.

Au cours de cet atelier, plusieurs résultats étaient attendus. Il y a entre autres les fiches de capitalisation améliorées et un chronogramme des étapes à venir. Ces derniers permettront de partager les bonnes pratiques avec un public plus large, notamment les décideurs et les partenaires du projet, et de renforcer l’impact du PRODIATA. Considérant toujours les résultats, est-il aussi nécessaire de rappeler qu’ils ont contribué à la réalisation de l’objectif global du projet qui est de renforcer le dialogue et la gouvernance de la transhumance transfrontalière pour améliorer la nutrition des enfants et des femmes. La transhumance étant une pratique importante pour la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des populations d’Afrique de l’Ouest, il est crucial de continuer à travailler sur des solutions durables pour améliorer les conditions de vie des communautés concernées.

Pour finir, les représentants des organisations telles que ROPPA, CARE, SNV, RBM et APESS, de par leur entière participation, ont joué un grand rôle dans la réussite de cet atelier qui constitue un acquis pour le secteur de la transhumance de la sous-région ouest-africaine.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *