Abomey-Calavi
Environnement

ATTEINTE DE L’ODD13 AU BÉNIN : Quand des actions concrètes s’imposent pour une résilience climatique

Partout dans le monde, le risque est grand. Presque tous les pays sont confrontés à d’énormes difficultés liées au phénomène du dérèglement climatique. Face à cette situation, maintes réflexions ont été menées dans le but d’étouffer ce danger environnemental et aboutir à des solutions constituées en treizième Objectif de Développement Durable (ODD13). Pour atteindre ces objectifs dans le monde et au Bénin en particulier, des actions concrètes s’imposent indubitablement.

Mise en sol des plantes par les citoyens

« Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions », ainsi se présente le libellé du treizième Objectif de Développement Durable. Rendu publique depuis 2018, cet objectif vise à renforcer la résilience et la capacité d’adaptation des pays face aux aléas climatiques avec un focus sur le renforcement des capacités des pays les moins avancés et des petits États insulaires en développement. Cette ambition se traduit donc à chaque échelle : via le renforcement de la coopération internationale au travers notamment de l’opérationnalisation du fonds vert ; dans l’élaboration des politiques et planifications nationales, via la sensibilisation des citoyens et la mise en place de systèmes d’alertes rapides.

En effet, dans chaque pays, le contexte semble être particulier. 

Au Bénin à titre illustratif, les dérèglements du climat pourraient amputer la production agricole et le pays pourrait souffrir plus tard de l’insécurité alimentaire. D’un autre côté, l’activité agricole, l’exploitation des forêts et le changement d’affection des terres contribuent aussi au changement climatique puisqu’ils sont à l’origine d’environ 25% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Eu donc égard à ces éléments au Bénin, il est indispensable de mettre en place de concrètes actions susceptibles d’être réalisées afin d’atteindre l’ODD 13 qui se présente comme le chemin libérateur du joug climatique.

Parlant d’actions concrètes, il urge que le pouvoir central prenne des engagements afin de combattre ce fléau. Premièrement, vu que le secteur agricole occupe une place centrale dans la lutte contre le défi climatique, il est possible de réduire les émissions et d’accroître la résilience, mais cela suppose des évolutions sociales, économiques et technologiques majeures.

Le gouvernement doit donc miser sur l’usage des énergies renouvelables. Par ailleurs, chercher à atteindre ce treizième objectif passe par la lutte contre la déforestation et la désertification. Pour cela, il est important de favoriser le reboisement massif du territoire national, ce qui implique l’organisation de plusieurs « 1er Juin » chaque année.

Jean-Baptiste HONTONNOU

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image