Abomey-Calavi
Environnement

COP 27:La finance climatique au cœur des débats lors des journées thématiques

C’est l’un des sujets les plus attendus à cette 27ème conférence des parties (COP) qui se tient en Égypte depuis le 6 novembre dernier. Le financement climatique a ouvert le bal de l’agenda des journées thématiques à la COP 27 avec la participation de plusieurs parties prenantes. Que retenir alors ? 

Vue des panelistes lors de la journée des finances

Cédric Joawo BAKPE

A la COP 27, les échanges sur la finance climatique ont permis aux ministres des Finances de réfléchir à l’engagement en faveur de l’action climatique et du financement des pertes et dommages, et ont favorisé le lancement de l’initiative de la Présidence de la COP 27 sur la réduction du coût des emprunts durables. Différents aspects de l’écosystème de la finance climatique, y compris les financements innovants et mixtes et les instruments financiers, les outils et les politiques qui ont le potentiel d’améliorer l’accès, d’augmenter le financement et de contribuer à la transition envisagée. et nécessaires, y compris celles liées aux échanges de dettes contre l’environnement, peut-on lire sur le site officiel de la COP 27.  Il rapporte le propos du président de la COP 27 S.E. Sameh Shoukry, qui a déclaré que ‘’ le financement sous-tend le développement d’une voie de transition énergétique pour l’Afrique, mais les niveaux insoutenables de la dette publique des pays agissent comme un obstacle à l’avancement des initiatives climatiques nécessaires”.

Un programme solide de 26 événements, dont une table ronde ministérielle, et a vu le lancement de l’initiative de réduction du coût de l’emprunt durable ont meublé la Journée des finances. “Les sessions visaient à rassembler toutes les parties prenantes impliquées dans l’agenda climatique – des secteurs public et privé aux entités philanthropiques, aux banques multilatérales de développement (BMD) et aux organes des Nations Unies, en vue d’élaborer une feuille de route de financement inclusive et juste qui soutient le développement mondial des pays du Sud dans la mise en œuvre de leurs plans d’adaptation et d’atténuation et dans le renouvellement de l’engagement des pays développés à fournir le financement nécessaire pour « ne laisser personne de côté »”. Le site officiel de la COP 27 renseigne que plusieurs panels ont eu lieu au cours de la journée dont : “ Mobiliser des financements pour l’action climatique, dont la principale conclusion était un appel au doublement des financements par rapport aux niveaux de 2019 en 2025 en s’engageant à ce que les pays développés augmentent leurs financements afin que les pays en développement soient rassurés sur le fait que personne ne sera laissé pour compte ; Réduire le coût des emprunts verts, qui a présenté les solutions et les promesses nécessaires pour réduire le coût des prêts verts ; Dialogue de haut niveau CIF Force of Nature: Closing the Finance Gap for Nature-Based Solutions qui a discuté de l’agriculture et de la gestion forestière durables, y compris des mesures telles que l’agroforesterie qui pourraient générer plus de 2 billions de dollars par an en avantages économiques, générer des millions d’emplois dans les pays en développement et améliorer la sécurité alimentaire ; Rôle spécial des BMD/Banques commerciales/Philanthropies dans le  financement climatique, qui a réaffirmé que les banques multilatérales de développement, malgré les défis institutionnels, sont de loin les intermédiaires les plus efficaces pour mobiliser et allouer des ressources qui profiteront aux pays les plus pauvres.

 Les ministres des Finances des parties ont eu l’occasion lors des sessions  de réaffirmer leurs engagements en faveur de l’action climatique, ainsi qu’un appel à reconnaître et à engager des financements pour les pertes et dommages. 

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image