Abomey-Calavi
Agriculture

LA BANANE PLANTAIN: Une culture rentable mais très exigente

Le bananier est une herbe géante qui est considérée comme la plus géante du monde et sa fructification donne des bananes.  Ici au Bénin, elle est cultivée dans presque toutes les régions. Bien que rentable, elle a des normes strictes qu’il faut respecter.

Ruth EDOH

Le bananier fait partie de la famille des musacées cultivée au Bénin.  Elle est cultivée dans les zones ou la pluviométrie est faible à 1000mm. Pour mieux booster la production, il est impératif que les producteurs s’approprient toutes étapes de la technique de production en tenant surtout compte des critères de choix varié tels que  la résistance aux maladies et la destination des fruits sur le marché.

La première étape dans la culture de la banane plantain que doit suivre le producteur  est  le choix variétal ;  ceci répond à deux critères, dont  la résistance aux maladies et la fonction du marché. Le choix du site doit être vraiment accessible pour faciliter l’écoulement de la production. À cela s’ajoute la préparation du sol.  À ce niveau,  il faut faire un défrichage.  Ceci  consiste à couper les arbres et les herbes en quelque sorte et à  nettoyer le site.  Après le défrisage,  il faut faire le labour.  Colette GABA productrice de bananes plantain à Tori explique qu’à ce niveau,  « il faut vraiment remuer le sol jusqu’à ce que les racines des bois qui ont 1m de profondeur puissent être déterrées.  Cela facilite le développement et la croissance normale de la plante. Il faut ensuite passer au piquetage, il consiste à positionner des parts à l’écartement de 2mX2  ensuite faire des toues de diamètre et de profondeur variant entre 50cm et 80cm. Après le trouaisons, il faut faire un rebouchage du trou. Cela consiste à mélanger le fumier à la terre ».

L’étape suivante c’est la plantation. Il faut chercher des réglés d’une taille de 50 à 60cm sur une source saine. Si la source est infectée, il faut l’éliminer ;  dans le cas contraire, l’on peut procéder à l’enlèvement de la régie. L’important est qu’il faut traiter les régies dans une solution phytosanitaire avant la plantation comme mesure préventive.  Après prélèvement, la partie morte des racines est éliminée ;  en même temps les nématodes permettent aux nouvelles racines de pousser et de favoriser le développement du bananier.  La période de plantation de la banane est de juin en juillet lorsque c’est la culture hivernale. Le mode de plantation est délicat.  Il suffit de placer la régie dans un trou à un niveau central de telle manière que cela soit vertical au sol et procéder au débouchage du trou avec le reste de la terre pour  un arrosage profond.  Dès lors, l’irrigation s’impose dans le sens où il faut arroser les plantes chaque deux jours soit 20L par plante.  La fertilisation est aussi une étape très importante dans la production de la banane. En culture bio, l’on a besoin d’environ 180 à 200 tonnes en hectare de compos ou bien du fumier. Le prochain point  parlant de la production des plantains, c’est le soin accordé  aux régimes, c’est-à-dire l’entretien.

Selon les dires de Colette GABA,  la culture de la  banane plantain  n’est pas aussi simple que ce qu’elle paraît être.  Sa production  fait appel aux respects de certaines techniques culturales pour un meilleur rendement. C’est vrai que la banane plantain ne figure pas encore parmi les cultures portées à l’échelle nationale par le gouvernement, mais elle reste et demeure une culture en  émergence.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image