Abomey-Calavi
Agriculture

LA CAROTTE: Un légume très rentable à forte production au Bénin

La carotte est un légume très apprécié pour ses valeurs nutritionnelles en alimentation et aussi pour son utilisation dans le domaine de la cosmétique. Sa production, sa commercialisation et sa consommation dans les villes prend de plus en plus d’ampleur. De jeunes maraîchères s’adonnent plus souvent à la culture de cette légumineuse outre le piment, l’oignon, la tomate etc.

Par Laure LEKOSSA

La carotte une plante herbacée biannuelle de la famille des Apiacées (anciennement Ombellifères), originaire de l’Asie centrale. Elle est largement cultivée de nos jours pour sa racine pivotante charnue, comestible, de couleur généralement orange. Ce légume est principalement riche en fibres, carotène et présent sur tous les continents. Au Bénin, elle est plus cultivée tout le long du cordon littoral sur les sols sableux. Du fait de son utilisation dans l’alimentation et dans la fabrication des produits cosmétiques, la carotte a connu un essor de production depuis plusieurs années. En plus du marché local qui absorbe une partie de la production nationale surtout pour l’alimentation, la carotte est surtout exportée vers le Nigeria et le Ghana où elle entre dans la fabrication des produits cosmétiques. Au Sud-Bénin, la période allant de juillet à septembre est propice pour la culture de ce légume. Au Nord-Bénin, c’est plutôt la période allant de novembre à février qui favorise une meilleure production des racines de la carotte. Par ailleurs, les périodes de production peuvent s’étendre de juillet à janvier pour le Sud et de juin à février pour le Nord. Au-delà de ces périodes, les carottes produites ont des racines peu développées et sont de moindre qualité.

Lire aussi: FILIÈRE MARAÎCHAGE AU BÉNIN: Une alternative au chômage des jeunes de la commune de Ouidah

Ils sont nombreux ces jeunes qui s’adonnent à la culture de ce légume. C’est le Cas du sieur Kodjo Zohoungbogbo, un jeune maraîcher installé à Grand popo qui s’est adonné à la culture de cette spéculation. Selon lui, plusieurs raisons expliquent la production de cette spéculation « La carotte est une culture très rentable, très apprécié surtout par les clients et moins attaqué par les ravageurs. En termes davantage, la carotte joue un rôle important dans le plat quotidien des béninois que nous sommes ; en période de rareté de la tomate certains l’utilisent en lieu et place de cette dernière ; l’autre avantage est que son coût de production reste faible mais son chiffre d’affaire reste élevé selon que nous soyons dans la période de soudure ou d’abondance » a-t-il expliqué.

Plusieurs variétés de carotte sont rencontrées au Bénin. Cependant, la variété All Season Cross est la plus cultivée car répondant à toutes les saisons de production souligne-t-il. Les variétés Shakira F1 et Pamela F1 sont aussi cultivées dans une moindre mesure. La carotte préfère les sols sableux, légers, bien drainés, pH (6 à 7), non infestés par les nématodes et exemptes de tout obstacle à la production (cailloux, graviers, etc.). La rentabilité de la production de la carotte dépend fortement de l’entretien. Ainsi les coûts considérés sont liés aux résultats issus des bonnes pratiques de production de la carotte.

Lire aussi: LA FILERE MARAICHAGE FACE AU COVID-19 DANS LE ZOU

En effet, le producteur doit posséder des outils simples de gestion comme le cahier ou le registre afin d’y consigner régulièrement les dépenses effectuées et les recettes encaissées. Ainsi, il est en mesure d’élaborer son compte d’exploitation à partir de ces outils. Outre la fumure de fond, plusieurs autres fumures sont indispensables à la production de la carotte. Ces fumures se font aussi bien au moyen de l’engrais organique (compost, fiente de volailles) que celui minéral (NPK, Urée et le sulfate de potassium). Cependant les doses et les techniques d’apport sont fonction du type de production adopté. Pour ce maraîcher, il est important en voulant s’aventurer sur la production de cette spéculation, d’avoir une maîtrise parfaite de l’itinéraire technique. Il note qu’en milieu sableux, l’apport de la fumure de fond se fait le jour du semi. Aussi ajoute-t-il, le semis réalisé apporte au producteur de l’agro-bio qui est un insecticide nematicide à la fois. C’est un produit biologique efficace suivi de l’apport d’un autre produit biologique dénommé Agriful. Ce dernier permet à la carotte dès la levée, de vite pousser des racines. Après 10 jours, il est nécessaire affirme-t-il d’apporter un autre biofertilisant fabriquer localement à des fruits. Après la deuxième semaine, la troisième feuille apparait.

De façon spécifique, la carotte est soumise à la pression de plusieurs ravageurs tout au long de son cycle. Il s’agit essentiellement des nématodes, des escargots, la mouche de la carotte. Les périodes d’infestation et la gravité des dégâts sont fonction des conditions climatiques et édaphiques du milieu de production. Ainsi, dans le sud-Bénin, ce sont les nématodes qui constituent les principaux ravageurs de la carotte. La carotte, considérée comme une culture exotique dans les conditions du Bénin, est une source de revenu aux producteurs qui s’adonnent à sa production.

Lire aussi: ORGANISATION DE LA FILIERE MARAICHAGE AU BENIN: l’Udm-Zou et les Uccm adopte un modèle de collaboration efficace pour le développement de la filière

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image