Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

LAIT DE VACHE : Le fruit d’un dur labeur

 LAIT DE VACHE : Le fruit d’un dur labeur

Le lait est un liquide biologique comestible généralement de couleur blanchâtre produit par les femelles des vaches. C’est un produit qui joue un rôle important dans l’alimentation humaine, mais beaucoup de personnes ignorent le travail qui se fait en amont pour avoir un tel résultat. Comment se fait donc la collecte du lait et quelles sont ces techniques de stockage ?

Extraction du lait de vache

Oyéyèmi AGANI

Depuis plusieurs années, la consommation du lait de vache et de ses produits dérivés court les rues. Il est utilisé pour préparer diverses recettes de cuisine, aussi bien salées que sucrées, et entre dans la composition des fromages, des yaourts, des fromages blancs et autres skyrs. C’est un liquide caractérisé d’une excellente source de calcium, riche en lactose, en protéine qui favorise la santé cardiovasculaire, joue un rôle dans la prévention de l’hypertension artérielle, de l’obésité et contribue à prévenir l’ostéoporose. Bien qu’elle soit un aliment de base de notre alimentation, plusieurs personnes ignorent comment se fait la collecte de ce liquide.

En effet, la vache laitière est une source d’aliment et de revenir pour beaucoup de famille. Pour gagner de l’argent, il est important de produire du lait de bonne qualité et d’une grande quantité. En réalité, les Peuls, qui ne sont rien d’autres que les maîtres des vaches sont les premiers à faire le travail. L’obtention du lait suit un processus exigeant qui ne peut être réalisé par n’importe qui en raison de ses spécificités et de ses exigences. 

« On s’assure d’abord que les femelles des vaches sont en état de produire le lait (donne naissance à son veau) parce qu’outre cette étape, nous ne pouvons pas avoir le lait »,

affirme Zeynab Moudjab, Productrice de lait de vache. Le lait est l’aliment complet équilibré, la seule source de nutriment pour les jeunes mammifères au début de leur vie avant qu’ils puissent digérer d’autres types d’aliment. Ainsi, à quelques mois après l’accouchement des vaches, leur tuteur se charge de les mettre en condition normale pour extrait le lait afin que les petits ne soient pas affectés.

« Il suffit de lui dire quelques mots dans notre langue locale et après exécution, on passe à l’action »,

souligne la productrice. Il est important de notifier que ce travail est fait dans un laps de temps par les hommes.

« Nous préparons l’animal puis nous mettons des calebasses dans lequel le lait sortant se repose directement »,

confie un producteur qui requiert l’anonymat. Par ailleurs, l’extrait du lait a quelques interdits ou règles à respecter. Le lait peut se gâter facilement ou se souiller si une personne malade extrait la vache, si les ustensiles utilisés ne sont pas propres ou si les taillons et la mamelle de la vache sont sales. Si la vache est sous traitement médicamenteux, son lait ne peut pas être utilisé jusqu’à la fin de la période d’arrêt du traitement. Aussi, il faut toujours vérifier les informations sur l’emballage des médicaments de traitement ou contacter le vétérinaire. Pour avoir plus de lait, il faut s’assurer que les moments de traitement sont réguliers. En ce qui concerne le stockage du lait, il est recommandé d’introduire le lait sous la croûte. Cependant, il a une durée de conservation assez faible, maximum 4 jours à 4° C. Pour le conserver plus longtemps, il faut le mettre au réfrigérateur immédiatement après la traite dans un tank à lait, puis le faire bouillir pendant plusieurs heures avant sa transformation ou sa dégustation.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *