Abomey-Calavi
Dossiers de la semaine

LANCEMENT DU PROJET “FRESH”: Une initiative pour la promotion des fruits et légumes

Le mardi 3 mai 2022 s’est tenu dans la salle de conférence de l’Institut Internationale d’Agriculture Tropicale (IITA) d’Abomey-Calavi, le lancement officiel du projet FRuits and vEgetables for Sustainable Healthy Diets (FRESH). Son objectif, améliorer la disponibilité, l’accessibilité et l’abordabilité des fruits et légumes aux populations des pays en voie de développement.

Ruth EDOH 

FRuit and vEgetables for Subsistance Healthy Diets (FRESH) entendez fruits et légumes pour les régimes alimentaires sains et durables est l’un des 33 programmes de One CGIAR coordonné par IFPRI, co-dirigé par CIMMYT et co développé par le World Vegetable center. Quatre pays dans le monde bénéficient de cette première phase du projet dont la Tanzanie, le Sri-Lanka, les Philippines et le Bénin. Le projet vise à améliorer la disponibilité, l’accessibilité et l’abordabilité des fruits et légumes aux populations dans les pays en voie de développement. Rosaine YEGBEMEY, directeur régional par intérim de WorldVeg-CA fait savoir que « le projet FRESH démarrera avec une phase initiale de trois ans (2022-2025), phase pendant laquelle une approche holistique sera utilisée pour augmenter la consommation des fruits, la nutrition, améliorer la qualité des régimes alimentaires afin d’avoir de meilleurs résultats sur le plan santé et nutrition ». À en croire ses propos, d’autres résultats importants sont attendus lors du déroulement du projet dont l’amélioration des moyens de subsistance et l’autonomisation des femmes, des jeunes sans oublier l’atténuation des impacts environnementaux et des pratiques culturales.

Dans son allocution, Françoise KOMLAN, représentant le ministre de l’agriculture, rappelle les ambitions de l’Etat. « Le gouvernement du Bénin a compris l’importance de ces types de cultures et en a fait une priorité dans le plan stratégique du développement du secteur agricole, mais aussi dans le programme d’action du gouvernement. Dans la réforme de la commercialisation, les cultures maraîchères sont érigées en culture phare dans les pôles de développement agricole 1 et 7 ». En ces périodes de changement climatique et de faible productivité des cultures maraîchères et des fruits, « nous attendons particulièrement du projet FRESH, l’accès aux semences et aux plants de qualité, des variétés améliorées et adaptées aux conditions locales de production », a ajouté Françoise KOMLAN avant d’évoquer l’engagement du ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche à accompagner la mise en œuvre de ce projet.

L’exécution de ce projet prend en compte six composantes essentielles que sont: les comportements des consommateurs, les questions liées à la biodiversité, à l’amélioration des variétés et systèmes semenciers, à l’amélioration de façon durable des systèmes de production sûrs et durables, l’aspect poste-récolte, l’environnement alimentaire. Quant à la dernière composante, elle s’occupe de tout ce qui est institutionnel et gère l’impact du projet afin de générer des données factuelles qui seront utilisées plus tard pour améliorer la production les années à venir. Pour ce faire, tous les acteurs du secteur maraîchage au Bénin seront pris en compte. « On reconnaît leur importance dans le dispositif horticole au Bénin. Nous avons travaillé avec eux du début jusqu’à la fin du dispositif. Nous continuons de travailler avec eux pour s’assurer que les besoins de leur membre soient vraiment pris en compte par les activités du projet », affirme Mathieu AYENA représentant WorldVeg.

Pour Dr Irène MITCHODIGNI, nutritionniste à WorldVeg, le projet est innovant au regard des produits ciblés. « Ce projet a comme valeur ajoutée de mettre l’accent sur la production et aussi sur la consommation des fruits et légumes qui constituent les ressources riches en micronutriments dont nous avons besoin pour lutter contre les carences nutritionnelles.» Jean LOUPEDA, représentant de la FeNoMa s’est dit heureux pour l’initiative et espère qu’il sera pérennisé : « Je pense que si le projet est géré de façon professionnelle, de façon rationnelle, en impliquant tous les acteurs majeurs, les objectifs seront atteints et maraîchers que nous sommes, serons contents et remercions les responsables de projet et l’Etat béninois ».

Le lancement du projet a été une opportunité pour explorer les pistes de collaboration et de synergie d’action entre FRESH et d’autres structures partenaires du secteur agricole au Bénin.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image