Abomey-Calavi
Dossiers de la semaine

LAUREAT DU PRIX NOBEL DE LA PAIX 2020 Guy ADOUA dresse le bilan des actions du PAM pour l’atteinte de l’ODD 2 au Bénin

Lauréat du Prix Nobel de la paix en 2020, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) venait d’être récompensé pour ses nombreuses actions en vue de la lutte contre la faim dans le monde. Au-delà d’exprimer sa fierté, le Représentant Résident du PAM  au Bénin Guy ADOUA dresse  le bilan du chemin parcouru au Bénin et les prochains défis à relever.

Ruth EDOH

Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) est l’une des agences  du Système des Nations Unies qui lutte contre la faim dans le monde. Ses différentes actions se rapportent aux Objectifs de Développement Durable notamment l’ODD 2 qui vise à éliminer la faim et assurer la sécurité alimentaire dans le monde.  Face à la pandémie de la Covid-19, les actions du Programme Alimentaire Mondial au Bénin et dans le monde sont très remarquables. Ceci a valu à l’institution, le Prix Nobel de la paix en 2020.  

Reçu par le groupe de presse « LE RURAL » ce jeudi 14 octobre 2021, le Représentant Résidant du PAM au Bénin Guy ADOUA, s’est prononcé au sujet de cette distinction qu’à reçu l’institution. « C’est d’abord une fierté pour le Programme Alimentaire Mondial. Ce prix c’est le reflet de tout ce que nous faisons. » Malgré les actions que le PAM mène sur le terrain, nombreux sont ceux qui ignorent  un peu le rôle du PAM en tant qu’agence des Nations Unies.  « Le PAM intervient dans les conditions de paix, des programmes d’actions du développement. Le mandat du PAM prend en compte l’assistance des populations de groupe vulnérables. Le rôle du PAM, c’est de s’assurer que les gens mangent et quand les gens mangent le PAM crée la paix et c’est souvent aussi à nos risques et périls. Vous êtes d’accord avec moi que là où les gens ne mangent pas ils sont prêts à tout, à même s’engager dans les conflits, à voler et à détruire. D’ailleurs notre devise, c’est Sauver des vies et Changer les vies ».

Quelques actions du PAM au Bénin.

Pour illustrer les actions du Programme Alimentaire Mondial au Bénin, le Représentant Résident du PAM, évoque le Programme des cantines scolaires dont la mise en œuvre leur a été confiée depuis Juillet 2017 « Ici au Bénin,  nous avons le Programme des cantines scolaires qui est donne  l’opportunité aux enfants d’étudier dans de très bonnes conditions et quand les enfants étudient bien, ils sont concentrés sur leur étude et ils se préparent  pour leur vie future». Pour y arriver, certaines dispositions pratiques sont prises par M. Guy ADOUA et son équipe pour garantir la sécurité alimentaire et le bon fonctionnement au niveau des cantines scolaires.  « Les cantines sont présentes dans plus de 3800 écoles. Je peux dire qu’à 95% les cantines scolaires  fonctionnent régulièrement. Les Comités  de gestion sont mises en place, les vivres sont disponibles en permanence dans les écoles.  C’est toute une chaîne qui fonctionne comme une machine.  Nous avons mis en place  plusieurs dispositifs pour : l’achat des   vivres, leur transport dans les écoles  et la cuisson des repas dans les écoles. .  Et donc tous ces dispositifs fonctionnent parfaitement. Le résultat est que les enfants mangent bien. Je peux dire que le bilan est vraiment positif.  Nos dispositifs sont installés partout sur le territoire béninois  y compris  les zones reculées malgré les difficultés liées au transport des vivres dans certains villages.  Nous nous arrangeons à ce que ces vivres puissent aller dans ces écoles » confie-t-il.

Le fait de voir des femmes s’organiser à la cuisine pour que les enfants mangent à l’école réjouit le Représentant Résident du PAM au Bénin. Il ajoute cependant qu’avec la Covid-19, il faut renforcer le côté sanitaire, l’hygiène des aliments. Mais tout ceci ne peut être effectif sans la disponibilité de  l’eau. « Lorsqu’une école manque de l’eau, même si toutes  les dispositions  sont prises pour  que les vivres soient de bonne qualité, les cantines ne pourront pas fonctionner.  C’’est le souci principal que nous avons. Et je puis vous dire que le Gouvernement est en train d’accorder une priorité  à l’installation des  points d’eau dans les écoles et nous savons que d’ici là, nous allons y arriver. Il y a beaucoup d’efforts qui sont faits et il y a des partenaires qui ont accepté de travailler sur ce volet. Je pense que nous sommes sur la bonne voie ».  

Dans un contexte de la crise liée à la pandémie  de la  Covid- 19, le PAM  met toutes les stratégies en place  pour que les écoles ne soient pas un lieu de contamination. Pour ce faire certaines dispositions sont prises précise  Guy ADOUA « Nous avons dû nous organiser, chercher des ressources supplémentaires pour mettre en place et renforcer le dispositif de lavage des mains et s’assurer que tout le matériel soit mis à la disposition des écoles pour que les enfants, les enseignants, les cuisinières ne soient pas des sujets de contamination pour les autres ».  Ceci a nécessité  la mise en place d’une équipe de contrôle permanent déployé régulièrement sur le terrain. « Aujourd’hui, nous avons des équipes qui passent dans les écoles pour regarder exclusivement tous les éléments qui vont dans le sens d’éviter que la Covid-19 soit un obstacle au Programme des cantines scolaires. Pour moi, c’est un succès, parce que nous avons renforcé les dispositifs de lavage des mains que vous voyez dans les écoles, nous maximisons les sensibilisations et les formations à l’endroit des cuisinières qui  afin qu’elles soient aussi une source de vie pour les enfants plutôt que source de contaminations ».  Ceci contribue à la qualité du service rendu par le Programme Alimentaire Mondial (PAM) au profit de la population béninoise.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image