Abomey-Calavi
Dossiers de la semaine

L’ÉGALITÉ ENTRE LES SEXES : Le Bénin en marche pour l’atteinte de l’OOD 5 ?

Accepter par 170 pays et territoires, les Objectifs de Développement Durable (ODD) sont un appel mondial à agir et faire en sorte que tous les êtres humains vivent dans la paix et la prospérité. Au nombre de 17, l’égalité entre les sexes est l’un ces ODD dont chaque pays se sert des cibles priorisées, pour atteindre le résultat fixé à l’horizon 2030.

Ruth EDOH

Pour atteindre les 17 Objectifs de Développement Durable dans le monde entier, il faut d’abord partir de la résolution de l’ODD qui se focalise sur l’instauration de l’égalité entre les sexes d’ici 2030. Ce qui doit forcément s’être axé sur  la prise de conscience de chaque acteur militant de notre pays. De ce fait, plusieurs organisations œuvrent au quotidien  pour l’atteinte de cet objectif. C’est le cas des ONG Illeman, Fraternité Plus et de FeRDeL (Femme Rurale et le Développement local).

Pour l’ODD 5 qui est de parvenir à l’égalité des sexes, ILLEMAN avec ces différents programmes,  travaille  à l’autonomisation des groupes vulnérables et l’entrepreneuriat des femmes à travers plusieurs projets dont le Projet Renforcement des Capacités d’Autopromotion des Femmes ainsi que  le projet Citoyenneté active de la Femme. Toujours dans le but de parvenir à cet objectif, FeRDeL ONG quant à elle contribue à la Promotion de l’égalité entre les sexes ; à la Promotion du leadership féminin, à l’Insertion socioprofessionnelle des femmes ; au Renforcement du pouvoir d’achat des femmes à travers la promotion de leurs activités génératrices de revenus pour ne citer que ceux-là.  De toutes ces actions, Bienvenu MAGNON, Président de l’ONG ILLEMAN pense que « les résultats de leurs différents travaux  sont très encourageants et pour la réalisation de la cible 5.c de l’ODD 5 qui stipule l’adoption  des politiques bien conçues et des dispositions législatives applicables en faveur de la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation de toutes les femmes et toutes les filles à tous les niveaux et renforcer celles qui existent. Dans notre zone d’intervention, les femmes bénéficiaires de nos projets pour la plupart (à 75%) développent une prise de conscience accrue par rapport à leur statut de femme citoyenne ; elles sont plus ou moins économiquement autonomes et participent aux prises de décisions dans leurs foyers et sont capables de participer à la gestion des affaires de leurs communautés ».

Active dans la promotion de l’économie sociale et solidaire, l’ONG Fraternité Plus s’est évertuée dans un premier temps à parler des ODD c’est-à-dire la vulgarisation de l’agenda 2030 et ceci suite à des formations suivies avec des réseaux affiliés tels que RODD et APOOD. « À  notre niveau,  nous sensibilisons les élus locaux, les décideurs en un mot, les femmes leaders d’opinion pour que cet objectif soit atteint. Nous avions suivi des formations au Bénin qu’à l’extérieur simplement pour être plus outillé ; ce qui nous permet aujourd’hui de comprendre qu’il va falloir parler aux décideurs, informer  les décideurs, les élus locaux sur ce que c’est que les ODD et l’étape actuelle de la spatialisation sont une forme d’imposition des ODD. Vous n’êtes pas sans savoir qu’aucun projet, qu’aucun document de politique nationale ne sera pas financé, soutenu par un bailleur s’il n’est pas arrimé aux ODD. Au niveau local, les travaux de spatialisation réalisés  par la Direction Générale de la Coordination du Suivi des ODD ont permis de retenir 10 cibles par commune.  Nous travaillons aux côtés de ces élus locaux pour les informer sur la nécessité d’intégrer ces ODD voir l’ODD 5 dans leur document pour stimuler le développement à la base. L’ODD 5 reste focus sur les femmes et les filles. Donc investir sur la femme permet d’éradiquer la pauvreté ». a déclaré Romaric HOUESSIN Président de l’ONG Fraternité Plus.

D’ici 2030, la présidente de l’ONG FeRDeL espère que si toutes les OSC et le gouvernement conjuguent ensemble leurs efforts le Bénin pourrait atteindre les cibles de l’ODD 5. Pour renchérir sa détermination a cet Objectif de Développement Durable, elle ajoute: «  En ce qui concerne la cible 5.c de l’ODD5, les résultats issus de nos actions, les questions brulantes et les besoins exprimés en matière d’égalité entre les sexes  sur le terrain sont capitalisés et versés aux structures compétentes territoriales (CPS, Mairies, préfectures et autres organismes) qui à leur tour sur notre insistance,  doivent en faire une politique pour laquelle elles se battront partout où  besoin sera ».

Actions du gouvernement vis-à-vis de l’égalité entre sexes

Pour Romaric HOUESSIN, le gouvernement mène plusieurs actions pour l’égalité des sexes.  « La vulgarisation de l’agenda, la dissimulation contribue énormément comme à titre illustratif. Vous avez vu jusqu’à la constitution, je dirai le code électoral c’est-à-dire la loi 2019-43 du 15 novembre 2019 portant code électoral en République du Bénin dans son article 144 a fixé le nombre total de sièges des députés à l’assemblé, mais cela a clairement montré le nombre de postes réservés aux femmes. Et c’est pour vous dire qu’en réalité que nous sommes satisfaits.  Nous voulons aller un jour à l’égalité 50/50 comme on le dit ». Il faut retenir que si tous les acteurs de la société civile s’investissent  corps et âme, le Bénin sera au rendez-vous en ce qui concerne l’ODD 5 en 2030. Il faudra que les parties prenantes telles que  l’État, les OSC, les PTF travaillent  au niveau des communautés à la base au niveau des arrondissements, des quartiers de ville, des villages aussi dans les maisons afin de continuer la sensibilisation. Autonomiser les femmes et promouvoir l’égalité entre les sexes est déterminant pour accélérer le développement durable. Mettre fin à toutes les formes de discrimination envers les femmes et les filles constitue un droit humain fondamental, qui par ailleurs se répercute positivement sur tous les autres domaines de développement. Depuis 2000, en collaboration avec ses partenaires des Nations Unies et le reste de la communauté mondiale, le PNUD a fait de l’égalité des sexes une de ses priorités et des progrès remarquables ont été accomplis. En 15 ans, la scolarisation des filles a progressé et la plupart des régions sont parvenues à une parité filles-garçons dans l’enseignement primaire. Les femmes représentent désormais 41 % des travailleurs rémunérés hors agriculture, contre 35 % en 1990. L’exploitation et les violences sexuelles, la répartition inégale du travail domestique et des tâches non rémunérés, ainsi que la discrimination dans la prise de décisions publiques, constitue encore des obstacles de taille sur lesquels le Bénin doit bondir pour un développement durable.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image