Abomey-Calavi
Agriculture

LIESSE AUTOUR DE LA SEMAINE DE L’ANANAS DU BÉNIN:L’AIAB promeut l’image du fruit roi

Le siège de la mairie d’Allada a accueilli du 04 au 06 novembre 2022, la première édition de la semaine de l’ananas du Bénin. Une initiative de l’association interprofessionnelle de l’ananas du Bénin soutenue par l’Agence territoriale de développement agricole du pôle 7, avec la participation de plusieurs partenaires techniques et financiers.

Visite des stands de la foire d’exposition

Cédric Joawo BAKPE

C’est une caravane à travers la ville d’Allada qui a ouvert le bal des hostilités de la première édition de la semaine de l’ananas du Bénin. Producteurs, transformateurs, commerçants, partenaires d’affaires et autorités administratives ont fait feu de tout bois pour honorer de leur présence à ce rendez-vous qui plus qu’une réjouissance est un creuset d’échange sur l’état de la filière ananas. La cérémonie de lancement officiel a démarré par le bal des allocutions, en premier, le mot de bienvenue de la présidente du comité d’organisation Amina Bagoudou. A sa suite, le président de l’association interprofessionnelle de l’ananas du Bénin (AIAB) Bernard Gbelidji, a indiqué que les activités prévues au cours de la semaine de l’ananas sont “des échanges B to B entre producteurs, acheteurs et fournisseurs de service d’équipements, d’institutions de finance, d’emballages etc, mais également elle sera l’occasion pour débattre autour des problématiques de la filière, des politiques avec les partenaires techniques et les représentants des autorités de l’état”. L’autorité communale qui accueille les manifestations est, pour sa part, heureuse des résultats obtenus par sa commune en termes de production de l’ananas et promet de jouer sa partition. « Le conseil communal par ma voix s’engage à jouer sa contribution par son implication effective à tous les niveaux pour un réel développement agricole », a dit Joseph Cakpo, Maire d’Allada. Après quoi, le maire de la commune de Tori-Bossito, président de l’association des communes de l’Atlantique et du littoral (ACAL) a fait savoir que la semaine de l’ananas sera désormais inscrite dans les agendas des communes de l’Atlantique et du littoral. Pour Rogatien Akouakou, il s’agit d’une manifestation annuelle qui s’efforce non seulement d’apporter une réponse pratique aux difficultés de visibilité et d’impact commerciale des entreprises des braves acteurs de la filière ananas de nos territoires, mais aussi et surtout promouvoir l’économie locale, accroître le rendement de l’aire géographique de prédilection de l’ananas au Bénin qu’est le plateau d’Allada qui regroupe plusieurs autres communes productrices.

Vue des officiels lors de la cérémonie de lancement officiel

L’engagement des PTF est renouvelé aux acteurs de la filière

Si la production de l’ananas au Bénin est aujourd’hui estimée à plus de 67 milles tonnes en 2021, c’est grâce aux différents appuis des partenaires techniques et financiers. Ceux-ci ont renouvelé leurs engagements aux acteurs de la filière. « Nous voudrions ne pas baisser les bras, nous voudrions travailler avec les petits producteurs pour accroître cette productivité de leurs unités de production notamment en les aidant davantage au niveau de la maîtrise de l’eau pour que l’ananas soit disponible en toute période au bonheur des unités de transformation », a laissé entendre Eric Newman, représentant de l’USADF. Gaëtan Koukponou représentant le PACOFIDE dit que le projet travaillera à « développer des variétés d’ananas qui vont pouvoir emprunter les expéditions maritimes ». Pour Wilma Baas, manager du programme DEFIA/Enabel, « ces journées devraient être l’occasion de proposer des actions pratiques pour améliorer la collaboration entre opérateurs de la filière et collectivités territoriales pour renforcer la stratégie de plaidoyer de l’interprofession, accroître la compétitivité des agri entreprises dans les différents maillons, améliorer la gouvernance des OPA et leurs offres de service aux membres ». Et pour finir, Prospère Agossou Sagbo, Directeur Général de l’agence territoriale de développement agricole du pôle 7 a insisté sur « la nécessité pour l’interprofession d’œuvrer pour la dynamisation et gouvernance du secteur ananas pour assurer son auto développement à travers l’amélioration de la productivité, de la qualité et de la compétitivité de l’ananas du bénin et ses dérivés ». L’ambition des acteurs de la filière est de faire de la semaine de l’ananas du Bénin une grande plate-forme d’échanges dans la sous-région et dans le monde.  

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image