Abomey-Calavi
Editorial

Non aux œufs importés ?

L’œuf est un aliment d’origine animale très riche en nutriments. Il ne manque pas dans les plats des populations qui ont les moyens de s’en offrir. On peut le bouillir ou le frire selon le goût du consommateur. Chez les vendeuses aux abords des routes et dans les cafétérias on le retrouve très souvent.

Depuis quelques années l’aviculture se développe dans notre pays. Beaucoup d’exploitants avicoles se sont adonnés à cette activité. Ces derniers se sont même constitués en des associations pour la défense de leurs intérêts en vue de contribuer à l’essor de leur activité. Tout ceci reste un pilier important dans le développement de la filière avicole dans notre pays. En revanche, il faut signaler que cette filière comme toutes les autres couve ses difficultés. Parmi ces difficultés, il y a les maladies ou épidémies qui ravagent les cheptels avicoles surtout s’ils ne sont pas bien gérés ou tenus par des professionnels bien expérimentés. Beaucoup d’aviculteurs ont perdu tous leurs cheptels, ravagés par des épidémies. Ce problème auquel ils font face, s’il n’est pas réglé, il sera difficile d’atteindre une autosuffisance en œufs dans notre pays.

Pendant qu’on y est, le gouvernement de notre pays prend la décision d’interdire, pour une période donnée, toute importation d’œufs dans notre pays pour la simple raison qu’ils sont d’origines douteuses. Nous sommes des militants du consommons local et nous serions tentés de saluer cette décision du gouvernement. Mais elle nous paraît un peu brusque et mal préparée. Car ces importations se faisaient depuis des lustres et s’il faut interdire cela, il faut d’abord, en amont, construire des digues de sécurité. Construire des digues de sécurité c’est d’abord réorganiser la filière avicole de telle sorte qu’elle puisse répondre à l’autosuffisance en œufs de notre pays. C’est de rechercher aussi des solutions pour lutter contre ces épidémies qui font perdre des cheptels entiers aux aviculteurs. Si cela n’est pas fait cette décision constituera un risque de faire fluctuer le prix de l’œuf. Et cela viendra encore compliquer le quotidien du Béninois déjà très difficile !

Par Malik SOULEMANE

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image