Abomey-Calavi
Agrobusiness

PARC A MAÏS DE POBE: Une infrastructure marchande mise à disposition par ACMA 2 pour booster l’économie locale

Un magasin de stockage de 2000 tonnes, de plusieurs bureaux, d’une salle de réunion, et de plusieurs équipements, sont entre autres les grandes réalisations du programme Approche communale pour le marché agricole (ACMA 2) à Pobè en faveur des acteurs du Pôle d’Entreprise Agricole (PEA- maïs) de la commune.

Ruth EDOH

Le maïs est une plante céréalière très importante pour l’alimentation humaine. La culture du maïs est une culture de rente avec des relations bien établies entre producteurs, commerçants, entreprises de transformation. De nos jours, le maïs se produit à toutes les périodes de l’année, si bien qu’autour de cette denrée s’est développé un commerce de grande ampleur depuis le stade du maïs frais jusqu’aux grains secs. Le maïs est très vendu dans les marchés et procure des revenus et est la seule culture qui répond favorablement aux diverses conditions agro-climatiques du Bénin.

A Pobè, le parc à maïs a été restauré par le programme Approche Communale pour le Marché Agricole (ACMA 2) et vient améliorer les conditions de stockage du maïs des producteurs de la commune. « Cette infrastructure a été inaugurée en septembre 2017 et mit en contrat d’affermage avec la mairie de Pobè. Ici, il y a deux organisations bien structurées : l’association communale des commerçants de maïs appelée AFEREBE-CHOLA et l’Union Communale des Coopératives villageoises des Producteurs de Maïs de Pobè ; qui animent le marché », dit Salomé BIAOU DANSOU, gestionnaire du parc à maïs de Pobè. Grâce à l’appui de ACMA 2, des comités multi-acteurs ont été installés entre les deux associations pour la bonne gestion du Parc. Au dire de ces acteurs, grâce au projet, ils ont accès au warrantage, aux intrants et aussi au marché. Pour Charlotte HOUNDJI, Trésorière de l’association AFEREBE-CHOLA, « le warrantage est venu changer nos manières et comportements de vente. Désormais, nous pouvons déjà faire des prêts à partir de nos produits. Nous remercions ACMA 2 pour avoir instauré une initiative du genre. Aujourd’hui, nous sommes environ 200 personnes à adopter cette pratique. Les foyers sont plus apaisés. Moi personnellement, mes enfants ont accès à l’école et j’ai pu acheter des parcelles ».

Pour la gestionnaire du parc, le warrantage a démarré au cours de la campagne agricole 2020-2021 par des sensibilisations au niveau des 18 coopératives existantes dans la commune. « Des descentes ont été faites tant au niveau de ACMA 2 qu’au niveau des acteurs eux-mêmes ».

Si le programme a su offrir un parc et des équipements, l’accès aux marchés a été très aisé pour eux. « Avant chacun allait juste au marché vendre son maïs, mais aujourd’hui avec les formations reçues de ACMA 2, nous vendons sur contrat. Ce sont les clients qui viennent vers nous et c’est au prix que nous fixons qu’ils achètent. Nous travaillons comme des entreprises », a laissé entendre le Président de l’association communale des commerçants de maïs AFEREBE-CHOLA.

Au niveau du Parc à maïs, c’est la bassine et le sac de maïs qui sont vendus. Une bassine peut contenir entre 48 à 50 kilogrammes. Les commerçants à l’achat se chargent d’assurer le transport vers les grands centres urbains comme le Nigeria à côté, Cotonou, Abomey-Calavi et d’autres villes ou le besoin est fort.

Les acteurs invitent les producteurs et commerçants à venir vers eux afin de pouvoir expérimenter ce système de warrantage et promettent tout de même de rendre durable tous les acquis du programme.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image