Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

PLATEFORME FeSeRWAM : Le programme ACMA3 forme les faîtières des OPA pour l’utilisation des Paquets d’Intrants Agricoles

 PLATEFORME FeSeRWAM : Le programme ACMA3 forme les faîtières des OPA pour l’utilisation des Paquets d’Intrants Agricoles

Le programme Approche Communale pour le Marché Agricole ACMA 3 financé par le Royaume des Pays-Bas près le Benin et mis en œuvre par le consortium dirigé par le Centre international pour le développement des Engrais (IFDC), qui inclut CARE Bénin et l’Institut Royal des Tropiques (KIT) a organisé un atelier d’appropriation de la plateforme FeSeRWAM par les faîtières des OPA du Bénin. L’atelier s’est tenu à Dassa-Zoumé les 29 et 30 juin 2023.

Les responsables des faîtières des OPA en salle

Cédric Joawo BAKPE

Cet atelier d’appropriation de la plateforme FeSeRWAM s’inscrit dans le cadre de la stratégie e-conseil du programme ACMA3. Dans le cadre de cette initiative, l’atelier d’appropriation vise donc à outiller les faîtières des Organisations de Producteurs Agricoles (OPA) du Bénin sur l’utilisation de cette plateforme qui « regroupe en son sein des paquets d’intrants agricoles ». Moïse Adegnika, responsable des innovations et de l’agriculture intelligente au sein du programme ACMA3 fait savoir que

« l’avantage de cette plateforme est qu’elle permet au producteur, où qu’il se trouve, de pouvoir accéder lui-même à l’information technique dont il a besoin pour produire n’importe quelle des spéculations qui sont déjà prises en compte sur la plateforme ».

Elle prend en compte 15 pays de la sous-région ouest-africaine. « Au niveau du Bénin, onze cultures différentes sont déjà prises en compte sur la plateforme et 21 paquets d’intrants agricoles sont déjà développés avec l’appui de l’Institut National des Recherches Agricoles du Bénin et de la Direction du Conseil Agricole et de la Formation Entrepreneuriale », renseigne Moïse Adegnika.

La dissémination de la plateforme FeSeRWAM a démarré en novembre 2022 avec l’appui de l’INRAB, qui a également dispensé une formation similaire aux structures en charge du conseil agricole de l’État. C’est donc au tour des faîtières des OPA d’être outillées afin que, par leur intermédiaire, les producteurs à la base puissent profiter des avantages de la plateforme. Celle-ci propose des recommandations techniques appropriées sur la qualité du sol nécessaire pour chaque culture, les types de semences et d’engrais recommandés en fonction des différentes zones agroécologiques du Bénin. C’est donc un outil très utile qui facilitera les activités agricoles. Les responsables des faîtières des OPA présents se sont engagés à restituer les informations reçues aux producteurs à la base, comme l’a souligné Steev Adjaman, président de l’UNCPS Bénin.

La plateforme FeSeRWAM a été financée par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) via le projet Feed the Future Enhancing Growth through Regional Agricultural Input Systems (EnGRAIS) pour l’Afrique de l’Ouest, ainsi que par le Partenariat pour la recherche, l’éducation et le développement agricoles (PAIRED). Elle est mise en œuvre par le Centre International de Développement des Engrais (IFDC) et le Coraf. Lancée le jeudi 25 août 2022, elle se positionne comme un levier essentiel pour le développement agricole dans 15 pays d’Afrique, favorisant la collaboration et la synergie d’action entre les acteurs du secteur.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *