Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE : Le rythme s’accentue sans précédent 

 RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE : Le rythme s’accentue sans précédent 

Depuis que le Groupe d’experts intergouvernemental (Giec) a publié son dernier rapport sur l’évolution du climat, la situation s’est encore aggravée. Vu que les changements climatiques constituent une urgence mondiale qui dépasse les frontières nationales, les cherchent informent que les décideurs auront désormais besoins de données mises à jour chaque année pour adapter leurs politiques de lutte.

Une partie de la terre en longue sécheresse

Jean-Baptiste HONTONNOU

En vue de lutter contre les changements climatiques, les chercheurs du Giec ont réalisé tout récemment un travail sur l’évolution du climat. Un rapport qui a permis aux décideurs d’avoir accès à plusieurs données scientifiques actualisées tous les cinq ou dix ans dont ils ont besoin pour élaborer leurs politiques de lutte contre le changement climatique. Mais selon un groupe d’une cinquantaine de scientifiques, ces données sont « insuffisantes ».

En effet, dans la foulée de leur travail sur les indicateurs du changement climatique, les chercheurs ont découvert qu’ils ont déjà évolué depuis la publication du volet 1 du dernier rapport du Giec. Selon eux, le réchauffement climatique anthropique a continué d’augmenter à un « rythme sans précédent ». Au moment où le rapport du Giec souligne un réchauffement de 1,07 °C pour la décennie 2010-2019 par rapport aux moyennes préindustrielles, ces nouveaux travaux concluent à une hausse de 1,14 °C pour la dernière décennie, c’est-à-dire 2013-2022. Également, les chercheurs évoquent un niveau record d’émissions de gaz à effet de serre.

D’un autre côté, l’analyse conclue que le budget carbone s’épuise à une vitesse inquiétante. En 2020, le Giec avait estimé qu’il ne restait que 500 milliards de tonnes de CO2 à émettre si le monde veut décider de maintenir la hausse de la température à moins de 1,5ºC. Mais malheureusement ce chiffre a chuté à 250 milliards de tonnes en en début 2023. Prenant donc en compte l’évolution rapide de la situation, les chercheurs informent que la

« mise à jour annuelle des indicateurs clés du changement climatique est essentielle pour aider la communauté internationale et les pays à maintenir l’urgence de s’attaquer au problème et à prendre des décisions fondées sur des preuves scientifiques ».

Dans ce cadre, ces derniers ont mis sur pied une plateforme ouverte destinée à mettre à jour les informations sur les principaux indicateurs climatiques tous les ans. « Nous devons être agiles face au changement climatique. Nous devons changer les politiques et les approches à la lumière des dernières données sur l’état du système climatique. Le temps n’est plus de notre côté. L’accès à des informations à jour est d’une importance vitale », ont conclu les chercheurs.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *