Abomey-Calavi
Santé et Nutrition

REDUCTION DES EVACUATIONS SANITAIRES AU BENIN: Des pôles d’excellence bientôt créés pour une meilleure prise en charge

Face aux évacuations sanitaires coûteuses, le gouvernement béninois ambitionne de mettre en place des pôles d’excellence pour une meilleure prise en charge. La décision a été prise au premier conseil des ministres après les 62 ans d’indépendance du Bénin.

Vanessa ZANNOU

Le conseil des ministres en date du 03 Août a connu la prise d’une décision importante dans le secteur de la santé. Les disciplines concernées sont l’ophtalmologie, la cardiologie interventionnelle et la réadaptation cardiaque. « Les cas de pathologies ophtalmologiques et cardiologiques figurent parmi les principales causes des évacuations sanitaire », peut-on lire dans le compte rendu du conseil des ministres.   Pour pallier ce problème, le gouvernement a lancé les travaux pour la création de l’hôpital de référence d’Abomey-Calavi en vue d’une livraison en 2023. C’est dans cette optique que s’inscrit la création des pôles d’excellence en ophtalmologie, cardiologie interventionnelle et en réadaptation cardiaque. 

Pour ce faire, l’exécutif a fait le choix de nouer des partenariats. “Ils favoriseront l’intégration des équipements modernes d’imagerie et de laser autant que la télémédecine dans les prestations”, a-t-il justifié. Retenus avec l’Hôpital Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild et Heart Consultants/Kofras MS, ces partenariats impliquent un accompagnement avec le ministère de la santé pour la définition de stratégie cohérente d’équipement correspondant aux besoins identifiés à travers le choix du matériel et son installation. Le premier est un établissement français créé en 1905, spécialisé en ophtalmologie et neurosciences. Le second est un consortium de deux établissements différents spécialisés dans la cardiologie. Ces différents partenaires “accompagneront le ministère de la Santé pour la définition de stratégies cohérentes d’équipement correspondant aux besoins identifiés à travers le choix du matériel et son installation, son utilisation et sa maintenance, la mise en place d’un dispositif de télémédecine de même que pour le renforcement des compétences des ressources humaines”, a précisé le compte rendu du conseil des ministres.Bientôt, on entendra plus de plaintes des patients et des agents de santé sur le manque de personnel ou d’appareil adéquat.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image