Abomey-Calavi
Dossiers de la semaine

RENCONTRE ENTRE LES ACTEURS DU FINANCEMENT AGRICOLE

Echange avec les SAE partenaires du FNDA sur les filières du pole 7

Ils se sont retrouvés ce jour pour présenter et discuter avec les institutions de financement et les SAE partenaires du FNDA en vue de mieux apprécier et défendre l’accès facile au financement agricole.

Les acteurs de L’ATDA 7 appuyé par le FNDA se sont retrouvés le vendredi 17 décembre 2021 dans l’une des salles de conférence du groupe Link SARL pour une séance d’échange sur les filières du pôle de département agricole 7 avec les institutions de financements et de structures d’appuis et d’encadrement SAE partenaires du FNDA. Au cours de la rencontre, ils ont fait le point des crédits mise en place par chaque institution financière dans le cadre de la facilité du FNDA. Plusieurs structures étaient présentes dont on peut citer ACMA, AIAB ainsi que des institutions de financement tel que PADME, PEPCO-BETHESDA, ECOBANK et autres. Différentes présentations ont été faites pour facilité la compréhension des participants sur les différentes filières du pole 7. Il s’agit entre autres du point de présentation sur la filière aquaculture, du maraîchage, de la communication sur la filière ananas, et aussi sur la filière œuf de consommation. Des discussions interactives ont été engagées pour permettre à chacun de mieux s’exprimer afin de faciliter la compréhension à tous les niveaux. 

Le Directeur Général de l’ATDA Prospère Agossou SAGBO dans son allocution a notifié que « la majorité des promoteurs agricole se font accompagner par des services financiers n’ayant pas de professionnalisme en la matière. Ainsi, les dossiers en général et les plans d’affaires en particuliers souffrent de carence grave rendant souvent indéfendables les demandes de financement» . Au cours des échanges le représentant du FNDA a expliqué le mode de financement aux différents acteurs. « Il est donc important que nous nous retrouvions le plus souvent pour faire le point de financement dans notre environnement et échanger sur les difficultés respectives. C’est donc l’objet de cette rencontre. Je voudrais que le FNDA prenne en compte les recommandations des acteurs ici présent et l’inscrit dans son agenda les années à venir ». Tels sont les propos de Boris DEDEWANOU, représentant de l’Association Interprofessionnelle de l’Ananas du Benin. Pour beaucoup, l’une des principales contraintes au développement des activités agricoles du Benin est l’accès difficile au financement et il pense qu’avec le FNDA, cette contrainte sera levée. 

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image