Abomey-Calavi
Agriculture

SÉCURITÉ ALIMENTAIRE AU BÉNIN: Le Cevaste plaide pour l’élaboration d’une politique alimentaire durable

Sous l’initiative de l’Alliance pour la souveraineté alimentaire en Afrique (AFSA) et mis en œuvre par le Centre d’Expérimentation de Valorisation de l’Agroécologie, des Sciences et des Technologies endogènes (Cevaste), la deuxième phase du dialogue nationale pour l’élaboration d’une politique alimentaire et nutritionnelle durable au Bénin, a eu lieu le jeudi 24 Juin 2021 à Makuta Hôtel à Ouidah. Cette rencontre a connu la participation de plusieurs acteurs intervenants dans la nutrition et l’alimentation au Bénin.

Par Hermione ADJANOHOUN

AFSA, une organisation présente dans une vingtaine de pays dont le Bénin a souhaité que chaque pays membre fasse une proposition pour améliorer la politique alimentaire et nutritionnelle en Afrique. Et c’est pour répondre à cet appel de l’organisation qu’a lieu cette deuxième phase du dialogue sur l’alimentation et la nutrition. Cette rencontre vise à valider la contribution du Bénin à l’élaboration d’une politique alimentaire et nutritionnelle durable, dont les échanges ont démarré depuis la première phase du dialogue qui s’était tenu le 11 Mars 2021.

Lire aussi: CONSERVATION DES SEMENCES ENDOGÈNES: Le CEVASTE inaugure la première banque semencière au Bénin

À l’entame de la rencontre, la mère Jah fondatrice du Cevaste a remercié les participants pour avoir répondu nombreux présents à cet atelier. Elle a ensuite expliqué combien, il est important pour le Cevaste et ses partenaires d’œuvrer pour une alimentation saine tout en préservant l’environnement. « Chacun est conscient aujourd’hui que, c’est ce qu’on mange qui garantit la santé et ce qu’on mange doit respecter l’environnement, parce que c’est la dégradation de l’environnement qui crée de plus en plus de virus et de problème de santé. Nous sommes tous d’accord que l’agriculture qui respecte l’environnement c’est l’agroécologie » a-t-elle ajouté.

Pierre Bédiyé, Président de la Fédération Agroécologique du Bénin (FAEB) et consultant chargé de la rédaction du Document final de l’atelier, a présenté le rapport des échanges tenus lors de la première phase du dialogue pour permettre aux participants de faire des amendements et proposition pour avoir un document prêt à valider. Après la présentation du rapport, les participants ont eu à échanger, et ont fait des apports.

Lire aussi: PROMOTION DES METS LOCAUX: LA FAEB ET LE CEVASTE œuvrent pour une agroécologie au Bénin

S’adonnant à l’exercice, le Professeur Léopold Fakambi, Ingénieur agronome et nutritionniste, enseignant à la Faculté des Sciences agronomiques du Bénin (FSA) a suggéré aux participants de revoir la formulation du thème du document de synthèse qui était « Dialogue national pour l’élaboration d’une politique alimentaire et nutritionnelle durable ». Une proposition approuvée par tous les participants, qui après des discussions ont changé l’intitulé du document qui est désormais « Contribution du Bénin à l’élaboration d’une politique alimentaire et nutritionnelle durable ». Selon le professeur Léopold Fakambi, l’agroécologie est une référence parce qu’elle permet d’avoir des aliments sains et préserve notre environnement. À en croire Pierre Bédiyé, le rapport du Bénin va mettre un accent particulier sur l’agroécologie qui d’ailleurs est le système de production qui peut régler les problèmes d’alimentation et de nutrition auxquels nous faisons face.

Les participants, à l’image de Hermann Meton, Président de Bénin Conso et Droit de l’Homme (BCBH) se dit satisfait des échanges. « Cet atelier est le bienvenu parce qu’il aborde des aspects qui touchent le quotidien du consommateur. Ces assises nous permettent de fustiger un certain nombre de choses et de faire des propositions au gouvernement pour que les consommateurs aient des produits de bonne qualité sur le marché », a-t-il indiqué.

Au terme des échanges, plusieurs propositions ont été retenues et seront intégrées dans le rapport final qui sera rendu public dans les prochains jours.

Lire aussi: 51È ÉDITION DE LA JOURNÉE MONDIALE DE LA TERRE NOURRICIÈRE: Synergie Paysanne a réfléchit autour du thème « Restaurer notre terre »

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image