Abomey-Calavi
Agriculture

SEMAINE SCIENTIFIQUE SAFEVEG-CGT: Les parties prenantes dressent le bilan des activités menées

La semaine scientifique SafeVeg-CGT organisée par World Vegetable Center démarrée mardi 13 septembre 2022 à l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA-Bénin) s’est achevée ce jeudi 15 septembre 2022. L’objectif de ce séminaire est de mener des discussions autour des progrès effectués par les deux projets : SafeVeg, CGT depuis leur lancement.

Photo des officiels

Les différents partenaires des projets dénommés Sécurité des légumes produits localement pour les consommateurs d’Afrique de l’Ouest (SafeVeg) et Choisir, Planter et Prospérer (CGT) se sont retrouvés à l’occasion de la semaine scientifique SafeVeg-CGT pour faire le point des résultats des différentes activités exécutées depuis le lancement desdits projets. Dans son mot de bienvenue, Marco WOPEREIS, directeur général de World Végétale Center a notifié que la semaine scientifique, prend en compte les discussions sur les différents progrès réalisés par ces deux projets SAFEVEG et CGT depuis leur lancement. « Je vous encourage à profiter de cette occasion pour comprendre ce qui se fait dans ces deux projets et comment vous pouvez contribuer à leur réussite en réfléchissant sur leur connexion entre les différentes composantes », a-t-il affirmé.

 Cette semaine est en effet un atelier de renforcement du système alimentaire végétal au Bénin, au Mali et au Burkina Faso. Un système spécifique qui fait partie des priorités des différentes parties prenantes de la filière maraîchage. « Nous sommes heureux que vous soyez là pour stimuler la production et la consommation saines des légumes, partager les résultats de diagnostic, explorer les interventions pertinentes, et combler les gaps à identifier dans les études et rechercher les synergies possibles », a expliqué Antoine de KEMP, Chef de la Coopération de l’Ambassade des Pays-Bas près le Bénin.

Photo de famille des participants

Le secteur agricole est le principal pilier de l’économie béninoise et les cultures maraîchères occupent une place importante. En effet, la production maraîchère constitue une activité économique qui répond à la demande alimentaire urbaine et périurbaine et contribue à l’amélioration durable de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à la réduction de la pauvreté.  Pour cela, « le projet SAFEVEG est important pour le Bénin parce que Safeveg s’inscrit dans la dynamique du développement du secteur maraîcher tel que proposé dans le programme d’action du gouvernement », a laissé entendre Françoise ASSOGBA, représentante du ministre de l’élevage et de la pêche à l’ouverture de la semaine scientifique.   A en croire cette dernière, le secteur du maraîchage béninois s’enrichit de manière indiscutable des résultats de cette semaine scientifique pour renforcer la vision du gouvernement qui considère le maraîchage depuis 2016 comme une véritable filière agricole à haute valeur ajoutée et filière à promouvoir.

Faut-il le rappeler, World végétale center en partenariat avec plusieurs institutions de recherche et de développement de l’université d’Abomey Calavi et des entreprises semencière, coordonne le Choose, Grow, Thrive « CGT ». Ce sont des projets qui renforcent les systèmes des semences de légumes traditionnels africains et l’adoption de ses variétés à grande échelle. Mis en œuvre au Bénin et au Mali, ils sont financés par le ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement BMZ.  Par ailleurs, SAFEVEG, est mis en œuvre par World Veg et un consortium de partenaires nationaux et internationaux et financé par l’Union Européenne et le ministère des affaires étrangères des Pays-Bas. L’objectif est de stimuler la demande et l’offre des légumes sains et produits localement dans trois pays : le Bénin, le Burkina Faso et le Mali.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image