Abomey-Calavi
Agriculture

SYSTÈMES SEMENCIERS DU BÉNIN: Les acteurs intervenants dans la filière maraîchage en atelier de réflexion

La conférence nationale sur les systèmes semenciers des cultures maraichères du Benin s’est tenue le vendredi 9 septembre 2022 à l’Institut International Tropical d’Agriculture (IITA Bénin). Occasion pour les acteurs intervenant dans la filière de prendre connaissance des lois et réglementations dont regorge le secteur et aussi de finaliser la feuille de route qui sera mise au catalogue.

Photo de famille des participants

Ruth EDOH

Fournir un aperçu de la législation du secteur des semences potagères en Afrique subsaharienne, présenter l’état actuel des systèmes semenciers maraîchers au Bénin, présenter les résultats des consultations avec les parties prenantes et recueillir les observations des participants sur le document de la feuille de route afin de permettre sa finalisation, de partager les informations sur les systèmes semenciers maraîchers du Bénin et de la sous-région, sont entre autres les objectifs pour lesquels world vegetable center a convié les acteurs intervenant dans la filière maraîchage le vendredi 9 septembre 2022 pour échanger avec ces derniers.

Constituant les premiers intrants au niveau du secteur agricole et au niveau des cultures maraîchères, les semences sont d’une grande importance. Dans son allocution, Adolphe ADJANOHOUN, représentant le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche a rappelé que le Bénin s’est doté de document législatif et réglementaire encadrant la production, l’importation et la distribution des semences dont l’adoption de la réglementation régionale harmonisée de la CEDEAO sur les semences en 2010, sur l’élaboration de la politique semencière nationale en 2015 et de la stratégie nationale de développement de secteur des semences végétale en 2022-2026. « L’objectif est d’améliorer la disponibilité des semences de qualité des espèces retenues et leur accessibilité de manière à porter le taux d’utilisation des semences de variété améliorée de 20 % à 50 % » va-t-il ajouté.

Pour Mathieu AYENA, Assistant de recherches en amélioration des plantes à World vegetable center, cet atelier national sur les systèmes semenciers des cultures maraîchères vient répondre à un besoin d’informations sur les systèmes maraîchers non seulement au Bénin, mais aussi dans la sous-région. « C’est l’occasion aux chercheurs, aux acteurs impliqués à différents niveaux de la chaîne semencière de se réunir et d’échanger, de partager des informations pour pouvoir identifier les contraintes, les forces et les opportunités au niveau du secteur, mais d’identifier des axes stratégiques d’intervention pour améliorer l’environnement de production des semences maraîchères au Bénin » a-t-il notifié.

Conscient de la rareté des variétés des cultures inscrites au catalogue, Armel MENSAH, chef programme culture maraîchère à l’INRAB, affirme que cet atelier permettra à l’INRAB de collecter des données, notamment de distinction, de mouillabilité, de salubrité afin de diversifier les variétés inscrites au catalogue permettant aux producteurs de disposer d’une gamme variété de semences.

Pour certains participants, cet atelier est une priorité en vue de renforcer le partenariat qui existait entre World vegetable center et les structures afin de travailler en synergie pour avoir des semences certifiées. C’est ce qu’a compris Martine ZANDJANAKOU-TACHIN, directrice de l’école d’horticulture et d’aménagement des espaces verts de l’Université Nationale d’Agriculture (UNA). « Après cet atelier, nous pouvons avoir la chance de participer à la mise à disponibilité des semences certifiées qui sont à la base des maladies, des attaques » a-t-elle notifié.

Parfait AGUESSSY, chef division et inspection législation semencière sous la DPV a fait comprendre au cours de cet atelier que la direction de la production végétale (DPV) accompagne les acteurs sur la procédure d’inscription et de contrôle de certification des semences au Bénin. « Nous sommes là pour conduire la politique semencière nationale, pour apporter notre contribution et donner les orientations nécessaires afin que la compréhension y est » va-t-il confirmé.

A la fin de cet atelier, tous les apports des intervenants ont été pris en compte afin d’améliorer la feuille de route pour le renforcement du système semencier maraîcher du Bénin.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image