Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

TRISOMIE 21 EN AFRIQUE : Quelques alternatives pour prévenir et gérer le mal chez les enfants

 TRISOMIE 21 EN AFRIQUE :  Quelques alternatives pour prévenir et gérer le mal chez les enfants

En Afrique, la trisomie 21 reste une préoccupation majeure de santé publique. C’est un mal à combattre en toute sincérité afin de garantir une bonne santé aux enfants. Quelles sont les mesures essentielles à prendre par les parents pour éviter ce mal aux enfants ?

Enfant atteint de la trisomie 21

Oyéyèmi AGANI

La trisomie 21, également connue sous le nom de syndrome de Down, est une anomalie chromosomique courante qui affecte le développement physique et intellectuel des individus. En Afrique, bien que les données précises soient souvent limitées, il est estimé qu’environ une naissance sur 800 est touchée par cette condition. Au Cameroun par exemple, le taux des enfants atteints de la trisomie 21 était de 10 à 15% en 2022. Ces statistiques soulignent l’importance de sensibiliser et d’éduquer les parents sur la prévention et la gestion de cette maladie. Ainsi, « avant même la conception, il est crucial que les futurs parents comprennent les facteurs de risque associés à la trisomie 21 et les mesures préventives disponibles », explique le médecin Alexandre Medji. « Des campagnes de sensibilisation préconceptionelles peuvent aider à informer les couples sur l’importance du dépistage génétique et des soins prénataux », a-t-il renchérit. C’est dans cette optique que les Etats-uniens ont choisi le 21 mars pour la célébration de la journée mondiale de la trisomie 21. Au cours de ladite journée, une lumière est mise sur les dispositions et les différentes démarches à mener pour éradiquer un tant soit peu ce mal.

En effet, les avancés dans les techniques de dépistage prénatal offrent aux parents la possibilité de détecter la trisomie 21 dès les premières étapes de la grossesse. Les tests tels que l’échographie et les marqueurs sériques permettent d’identifier les risques potentiels, offrant ainsi aux parents la possibilité de prendre des décisions éclairées sur les options de traitement et de soutien. « Une fois le diagnostic établi, il est essentiel que les enfants atteints de trisomie 21 bénéficient d’un accès à des soins médicaux spécialisés », a indiqué le médecin. Cela comprend des consultations régulières avec des médecins spécialistes, des thérapies physiques et cognitives, ainsi qu’un suivi attentif de leur développement. Aussi est-il que les parents et les familles d’enfants atteints de trisomie 21 ont besoin d’un soutien continu pour faire face aux défis uniques auxquels ils sont confrontés. Les groupes de soutien locaux, les organisations communautaires et les ressources en ligne peuvent ainsi, offrir un soutien émotionnel, des conseils pratiques et des informations sur les services disponibles.

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *