Abomey-Calavi
Agrobusiness

VENTE GROUPEE DES PRODUITS AGRICOLES: Une alternative pour mieux vendre

Si autrefois, les producteurs vendent individuellement leur récolte à la ferme ou au marché, ce n’est plus totalement le cas aujourd’hui. La vente groupée se développe de plus en plus et procure d’énormes bénéfices aux agriculteurs.

Des sacs de maïs

Cédric Joawo BAKPE

En dehors de la vente à la ferme, la technique de la vente groupée est beaucoup utilisée par les producteurs pour commercialiser leur récolte notamment les céréales. Celles-ci se fait en coopérative. Bertin ZONDO est un producteur de maïs à Djidja centre et est de surcroît le président de la Coopérative Communale des Producteurs de Maïs (CCPM) Mihalodo. Il témoigne : « Chaque producteur vendait son produit à des particuliers, soit à la maison ou au marché. Mais aujourd’hui, nous avons pris l’habitude de faire la vente groupée de nos produits. Nous en tirons d’énormes profits. » Le mécanisme pour faire une vente groupée est toute simple. En effet, les producteurs se réunissent en coopérative, bénéficient de divers appuis techniques et financiers pour obtenir une production de qualité. Après la récolte, la coopérative collectionne les produits et les stocke dans un magasin. Avec l’aide de certains projets et programmes, un marché d’écoulement est trouvé puis les produits sont vendus. Eloi DJOJO est le gérant de la coopérative communale des producteurs de maïs “Mihalodo” de djidja. Il connait bien le processus. « Nous avons organisé les producteurs au niveau des villages qui sont déjà en coopérative à organiser la vente groupée. Actuellement, nous avons des contrats avec trois structures. En 2021, un contrat de 100 tonnes avec PAM que nous avons livré, un contrat de 40 tonnes avec une structure basée à Abomey-Calavi “Oasis des enfants” et nous avons un contrat de 3 000 tonnes avec Animal Feed qui est dans la production de provendes ». Grâce à la vente groupée, les producteurs se font plus de bénéfices. Ils parviennent ainsi à s’acheter des moyens roulants comme c’est le cas pour Bertin ZONDO. « Aujourd’hui moi, j’ai pu acheter une voiture rien qu’avec la production du maïs », se réjouit-il. Cependant, il n’est toujours pas facile pour certaines coopératives d’effectuer une vente groupée. Même si elles parviennent à le faire, c’est avec beaucoup de difficultés, car, elles manquent de matériels de stockage (magasins, palettes, humidimètres, sacs pour stocker les produits…)

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image