Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

AVENTURE AU NIGERIA 2024-2025 : « Même mon ennemi, je lui défendrai d’y retourner »

 AVENTURE AU NIGERIA 2024-2025 : « Même mon ennemi, je lui défendrai d’y retourner »

Il n’est plus à démontrer qu’après une longue année de dur labeur en 2023-2024 certains de nos frères aventuriers au Nigeria, ont été privés des fruits de leur souffrance (motos). D’autres maltraités, malmenés, torturés par les agents de la police avant de se retrouver dans leurs pays, notamment le Bénin. Face à cette situation, est-ce que les jeunes ou vieux aventuriers y retourneront encore cette année ?

 

Bambo Nestor NOANTI

C’est le 31 janvier 2024 ! Habituellement, certains jeunes aventuriers, cinq jours au plus après la fête de nouvel an, prennent déjà asso vers le Nigeria pour une nouvelle aventure pendant que les retardataires se précipitent entre fin janvier et début février pour les rejoindre. Mais pourquoi cette particularité cette année ? « J’ai décidé de rester chez moi cette année. Si je ne trouve pas de terre pour cultiver, je serai Fayoman. J’ai travaillé très dur là-bas mais je suis revenu sans moto. Pour rien au monde, je n’irai encore pourrir ma vie au Nigeria. », affirme un jeune aventurier fréquent au Nigeria. Avec « fayoman », qui signifie transporteur d’essence frelaté en « Anglo-bariba ». Comme lui, Joël Sahgui, étudiant à l’Université de Parakou ne permettra pas à son frère d’y retourner même pas à son ennemi « cette année j’ai catégoriquement interdit à mon petit frère d’y aller. Même mon ennemi, je lui défendrai d’y retourner. On trouvera toujours un moyen de survivre. » affirme-t-il.

Cependant, l’absence des terres cultivables et bien d’autres problèmes obligent d’autres jeunes à y retourner malgré eux. « Moi je ne voulais pas y retourner. Mais je n’ai pas le choix. Si je reste ici, je n’aurai pas de terre pour faire le champ. Conséquence, je risque de voler ». Affirme un jeune aventurier. Comme lui, « plusieurs autres y sont retournés déjà », affirme-t-il.

8 Comments

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *