Abomey-Calavi
Santé et Nutrition

BILAN DE SANTE AU BENIN: Quel est son intérêt ?

Le bilan de santé est un acte préventif désignant l’ensemble des examens médicaux subis par un individu. Cela permet d’évaluer l’état de santé de la personne, de déceler d’éventuelles pathologies ou affections latentes, afin de proposer une prise en charge précoce du patient. Pourquoi et Quand faut-il le faire ? 

Vanessa ZANNOU

Le bilan de santé consiste en une série d’examens médicaux subis par un individu afin d’analyser son état de santé. C’est en effet un ensemble d’examens médicaux préventifs qu’il faut réaliser au moins une fois par trimestre ou par an afin de dépister les facteurs d’infections maladie qui ne s’expliquent pas. A en croire le docteur Victorien Akogbékan, médecin du travail, c’est toute une batterie d’examens. « Il s’agit d’abord de faire un examen clinique. Il faut examiner celui qui est venu pour ce bilan, mais avant, il faut l’écouter afin de savoir d’abord ce qu’il a fait depuis jusqu’au jour du bilan ». Selon lui, avant de faire le bilan, il faut savoir dans quel secteur d’activité travaille le patient. Cela permet d’avoir une idée des soins qu’il lui faut. À la question de savoir si la population a connaissance de cette pratique, la réponse est oui pour la plupart et non pour d’autres. « Un bilan de santé est utile, mais avec certaines réalités, c’est difficile parce qu’il semblerait que ça coûte cher et puis il faut dire que tout le monde n’est pas habitué à cela. Nous sommes beaucoup, plus dans le traditionnel », confie David, résidant dans la ville d’Abomey-Calavi. À ses côtés, Lionel pense que le bilan est très important pour tout le monde, car, « nous mangeons un peu salée et un peu sucrée donc je pense que c’est important de le faire pour voir le taux de cycle dans le corps et corriger l’alimentation », confia-t-il. En effet, « le bilan de santé permet aux travailleurs d’être en très bonne santé et de s’assurer qu’ils vont pouvoir continuer à servir leur employeur, et en même temps à rassurer leur employé ou collègue ». Ceci permet de dire que celui en face de nous n’a rien et ne risque rien. Selon le docteur Victorien Akogbékan, médecin du travail, pour un bilan de santé complet, il faut partir du poste de travail pour les différents examens. « Grâce à cela, les risques liés à l’intoxication, les infections, les parasitoses, les maladies de la peau, les affections pulmonaires auxquelles sont confrontés souvent les agriculteurs sans le savoir sont vite détectés et pris en charge », explique le médecin. Voilà pourquoi, il est si primordial pour les agriculteurs, d’autant plus qu’ils utilisent des pesticides.  Cependant, force est de constater que la plupart ne s’en préoccupent pas vraiment. Pour d’autres, les moyens ne le permettent pas vraiment.

Eric Lame, producteur dans les départements du Zou et des Collines « J’ai fait le bilan de santé ça date de plus de 2ans, je l’ai fait parce que je ressentais des douleurs musculaires. Mais depuis lors, j’en ai plus fait, mais puisque vous en parlez, je vais le faire avant la fin de l’année. » Pour sa part, Paterne Ulrich Gohoungo, maraîcher : « Il me permet de connaître mon état de santé et d’avoir une bonne hygiène sanitaire. Je dépense généralement 50.000 F pour le faire. C’est très important pour l’être humain que nous sommes encore plus importants pour nous agriculteurs, qui sommes tout le temps à la tâche, la poussière, les pesticides, le froid, la chaleur, les douleurs musculaires et bien d’autres choses auxquelles nous sommes confrontés. »

Par ailleurs, le bilan de santé peut se faire à tout âge et se fait dans les laboratoires. Au cours du bilan, le patient peut réaliser des tests visuels et auditifs, un dépistage des infections et maladies sexuellement transmissibles, des vaccins, une consultation psychologique, etc. Cependant, le facteur de coût revient à chaque fois. « Je ne me sentais pas bien et un médecin me l’avait recommandé pour qu’on puisse savoir de quoi je souffrais. Après cela, j’avoue que je n’ai plus fait de bilan jusqu’à présent en raison du montant. Cela coûte un peu cher à mon avis », explique Julienne occupée par sa marchandise. Tout porte à croire que le bilan ne se fait pas souvent en raison des ressources financières mais comme le dit l’adage, “la santé n’a pas de prix”. Ainsi, il est important de ne pas attendre d’être au bord du gouffre avant de consulter un médecin et que l’effort se fasse pour une préservation absolue de la santé.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image