Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

DEVELOPPEMENT DURABLE : Un focus sur les enjeux économiques de ces quatre importants ODD

 DEVELOPPEMENT DURABLE : Un focus sur les enjeux économiques de ces quatre importants ODD

Le délai pour atteindre les objectifs du développement durable adoptés en 2015 est à sa moitié et les actions s’intensifient. Parmi les 17 ODD, quatre ont un enjeu économique qu’il faut prendre au sérieux afin d’agir efficacement selon un rapport publié par Atinssa.

Jean-Baptiste HONTONNOU

Adoptés par 193 pays et ayant été établis lors de la COP 21 en 2015, les Objectifs du Développement Durable présente tous un grand enjeu économique. Mais quatre d’entre eux semblent avoir le monopole : un pilier économique très important.

De nos jours, vu que la croissance économique se fait au détriment de l’environnement et du social, il devient impératif de changer de trajectoire. Si l’on prend l’ODD 8 (Travail décent et croissance économique), il faut constater que l’élimination de la pauvreté n’est possible que s’il y a des emplois stables et bien rémunérés. Près de 2,2 milliards de personnes vivent en deçà du seuil de pauvreté fixé à deux dollars par jour. Et selon l’Organisation Internationale du Travail (OIT), plus de 204 millions de personnes étaient sans emploi en 2015. Du côté de l’ODD 9 (Industrie, innovation et infrastructure), il est important de notifier que 800 millions de personnes manquent d’eau et environ 2,5 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès aux installations sanitaires de base. Parlant brièvement de l’ODD 1 (Inégalités réduites), il faut d’abord notifier que les inégalités touchent tous les pays du monde. Ainsi, 69 millions d’enfants de moins de 5 ans mourront principalement de causes évitables. Dans les pays en développement, de nombreuses familles vivent aujourd’hui dans des sociétés où les revenus sont distribués de façon plus inégale que dans les années 1990. Pour finir, en ce qui concerne l’ODD12 (Consommation et production responsables), chaque année, environ un tiers de tous les aliments produits, soit l’équivalent de 1,3 milliard de tonnes d’une valeur d’environ 1 000 milliards de dollars, finit par pourrir dans les poubelles des consommateurs et détaillants ou par se gâter faute d’être transporté ou récolté dans de bonnes conditions.

De façon générale, ainsi se présente le bilan que l’on peut faire de ces ODD et qui constitue des enjeux économiques très importants. Considérant donc que le développement durable implique des modes de production et de consommation en passant par la lutte contre la pauvreté, il est impérieux d’agir de manière immédiate et sans hésitation.   

Que faut-il faire réellement ?

Au prime abord, il est primordial de notifier que les ODD donnent la marche à suivre pour un pays, une entreprise, une collectivité ou même à l’échelle d’un citoyen, pour devenir durable. Pour cela, les pays doivent davantage investir dans l’éducation et la formation et ce, à tous les niveaux. Secundo, il faut donner l’accès à la protection sociale et instaurer des conditions d’égalité. Tercio, il faut promouvoir une migration sûre, régulière et responsable, y compris à travers la planification et la bonne gestion des politiques. Et pour finir, il faut trouver de nouvelles solutions qui permettent des modes de consommation et de production durables.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *