Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

Filière Maraîchage au Bénin : Les bénéficiaires du partenariat DIZENGOFF PADMAR formés sur la production sous serre et hors sol

 Filière Maraîchage au Bénin : Les bénéficiaires du partenariat DIZENGOFF PADMAR formés sur la production sous serre et hors sol

La filière maraîchage au Bénin s’ouvre à de nouvelles innovations, dont la production hors sol et sous serre. À ce sujet, des maraîchers et des techniciens bénéficiaires de la deuxième phase du partenariat entre Dizengoff et le Projet d’Appui au Développement du Maraîchage (PADMAR) ont pris part à une séance de formation tenue au siège de l’ATDA du pôle 7, à l’issue de laquelle des serres leur seront installées.

Photo de famille

Cédric Joawo BAKPE

Le PADMAR a opté pour diverses stratégies innovantes, parmi lesquelles l’innovation technologique consiste à pratiquer le maraîchage sous serre. Dans le cadre de la promotion de cette innovation, le projet a contracté avec Dizengoff Ghana, une structure expérimentée dans l’installation et la production sous serre dans la sous-région ouest-africaine. Cette session de formation organisée à l’attention des maraîchers et des techniciens bénéficiaires visait à les outiller sur les subtilités et les spécificités inhérentes, non seulement à la production sous serre, mais surtout à l’entretien et à la maintenance des installations de façon durable, souligne Joël DAYE LOFFA, Chef Programme filière maraîchage à l’Agence territoriale de développement agricole du pôle 1. Pour Ousmane KORA, le chef du Projet d’appui au développement du maraîchage, le souhait du projet est que, dès la fin de cette formation, la mise en production débute immédiatement, car cette phase se clôturera le 31 décembre 2023. Sikirou OLOULOTAN, le coordonnateur du ProCaR, précise que 10 serres maraîchères seront installées à la suite de cette formation, dont 8 serres de 150 m² et 2 serres de 300 m². Selon lui, les rendements obtenus au cours de la première phase ont atteint plus de 70 tonnes à l’hectare en contre-saison. Ainsi, ils ambitionnent d’atteindre plus de 150 tonnes à l’hectare au cours de cette deuxième phase.

Pendant les cinq jours de formation théorique et pratique, les participants ont acquis des connaissances sur les aspects essentiels liés à la production, à l’entretien des serres, et aussi à la commercialisation des produits, fait savoir Modeste KOTAN, le formateur. Après cette séance de formation, les bénéficiaires pourront disposer du kit complet pour expérimenter l’innovation. De plus, ils bénéficieront d’un appui-conseil. Les maraîchers bénéficiaires sont ravis de ces appuis, et prennent l’engagement de mener à bien les opérations culturales sous ces serres. Les serres qui seront bientôt installées permettront de desservir les marchés urbains du Bénin en produits maraîchers de qualité et durables.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *