Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

FILIÈRE PÊCHE ARTISANALE ET AQUACULTURE : Les acteurs non étatiques mettent en place une plateforme nationale 

 FILIÈRE PÊCHE ARTISANALE ET AQUACULTURE :  Les acteurs non étatiques mettent en place une plateforme nationale 

Au siège de la FUPRO BENIN ce mercredi 13 mars 2024, les acteurs non étatiques des filières pêche artisanale et aquaculture de l’Afrique de l’Ouest ont créé leur propre plateforme nationale. Attendue depuis fort longtemps, elle est venue pour régler une panoplie de problèmes auxquels le secteur est confronté.

Jean-Baptiste HONTONNOU

Plateforme Nationale des Acteurs Non Étatiques de la Pêche Artisanale et de l’Aquaculture en Afrique de l’Ouest (PANEPAO), ainsi se dénomme ce creuset nouvellement crée. C’était à la faveur d’une assemblée générale constitutive.

En effet, cette plateforme est née pour « défendre les intérêts de la pêche maritime, de celle continentale ainsi que ceux de l’aquaculture », dixit Félix Oke, le rapporteur du comité d’organisation de cette AG. À la tête de cette dernière, est élu premier président Louis Victor  AMETPE. Conscient des responsabilités que lui confère ce poste, il fait plusieurs promesses à ses paires et pense travailler d’arrache pied pour relever les défis auxquels cette filière est confrontée. Il affirme : « je promets avec l’aide de mes paires de trouver un groupe de techniciens avec qui nous allons travailler pour nous venir les partenaires afin que nous soyons appuyés ».

Les défis dans cette filière sont énormes. A titre illustratif, elle est remplie de pêcheurs qui font usage des engins prohibés pour leurs activités de pêche. Ces derniers, durs d’oreilles, constituent un danger pour le métier ainsi que pour les espèces. Le président rassure donc qu’avec les autres acteurs, un travail de fond sera effectué pour freiner ces attitudes illicites et interdites mais qui continuent d’exister.

Si en général la création de cette plateforme constitue un grand pas vers l’avant dans la filière, les acteurs présents à cette rencontre ne vont pas hésiter à le reconnaître tout en faisant part de leurs différentes attentes au bureau élu. Aussi, n’ont-ils pas oublié d’apprécier cette initiative qui vient pallier un certain nombre de problèmes. « Nous remercions Dieu qui nous a permis de créer cette plateforme. Ça fait longtemps que nous l’attendons. Je crois qu’elle nous aidera à résoudre ces problèmes qui minent notre filière », a fait savoir Norbert ADADE, membre de l’UNAPEMA. S’inscrivant dans la même logique, Nicole SOSSOUMIHEN, Trésorière générale adjointe de la plateforme, souligne être heureuse de la création de cette plateforme qui tenait à cœur les acteurs depuis environ trois ans.

Il faut noter que la mise en place de cette plateforme va permettre d’assurer une alimentation saine et suffisante et de faire des merveilles dans cette filière qui semble être indispensable pour le commun des mortels.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *