Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

JPO sur l’agroécologie et la production durable de riz au Bénin : Enabel/DÉFIA et le consortium Rikolto CCR-B exposent les exploits réalisés

 JPO sur l’agroécologie et la production durable de riz au Bénin : Enabel/DÉFIA et le consortium Rikolto CCR-B exposent les exploits réalisés

Le programme DÉFIA d’Enabel au Bénin et le consortium Rikolto-CCR-B ont organisé le jeudi 03 août 2023 à Cotonou une journée porte ouverte sur l’agroécologie et la production durable du riz au Bénin. Elle a été un moment d’information et de sensibilisation des consommateurs et acteurs institutionnels sur les initiatives de promotion de la production durable de riz et sur les enjeux de l’agroécologie au Bénin.

La table officielle de la cérémonie d’ouverture

Cédric Joawo BAKPE

Le projet de « Renforcement de la résilience des acteurs de la filière de riz face aux changements climatiques et approvisionnement durable des villes en riz sain » fait partie de l’intervention du programme de Développement de l’Entreprenariat dans les filières Agricoles (DÉFIA) mis en œuvre par Enabel dans le sud du Bénin. À cet effet, une convention a été signée avec Rikolto pour la mise en œuvre de la norme SRP qui est une plateforme de production durable du riz. Ainsi, Rikolto en consortium avec le Conseil de concertation des riziculteurs/trices du Bénin (CCR-B) et en collaboration avec la recherche agricole (INRAB), les services agricoles publics ATDA, DDAEP, DCAIFE, … et avec le soutien d’Enabel, a réalisé diverses actions de promotion de l’agroécologie dans les exploitations rizicoles. Cette journée porte ouverte a donc été le cadre pour l’ensemble de ces acteurs de se retrouver afin d’évaluer les approches et de porter un regard vers l’avenir de la transition agroécologique dans la filière. Mieux, elle a permis aussi aux acteurs directs (les producteurs, transformateurs et commerçants du riz) d’exposer leurs produits agroécologiques ou biologiques.

Les stands de la foire d’exposition-vente

Dans la série d’allocutions, Pascal GBENOU, président de l’interprofession de la filière riz du Bénin, a salué la détermination des riziculteurs béninois et les différents partenaires qui accompagnent les riziculteurs, qui ont tous compris qu’il faut produire autrement. Au-delà de son appel à soutien de l’État et des partenaires quant à l’accompagnement des acteurs des filières rizicoles sur leur engagement sur la voie de l’agroécologie, il a aussi souhaité que les consommateurs comprennent leur rôle et qu’ils essaient de prendre la décision de consommer des produits agroécologiques.

Mélanie XUEREB, Manager du portfolio pays d’Enabel au Bénin, a porté la voix de l’organisation pour rappeler les nombreuses actions déjà entreprises par le programme DÉFIA : « l’accompagnement de 6 clusters à travers la mise en place de modèle d’affaire inclusif pour une meilleure fonctionnalité, l’appui à un meilleur positionnement sur le marché à travers le repackaging des produits, la mise en place de 91 champs écoles paysans autour de 14 thématiques pour la diffusion de bonnes pratiques agroécologiques, l’accompagnement de plus de 2000 producteurs dont environ 35 % de femmes pour la production durable par la mise en œuvre de la norme SRP sur une superficie supérieure à 1000 hectares, la production de semences agroécologiques avec un objectif de production de 30 tonnes de semences agroécologiques pour la campagne 2023-2024 ou encore la mise en place d’équipements au profit des producteurs ou unités de transformation. » Selon elle, ces actions ne peuvent être un succès si les différentes gammes de riz présentées et produites selon les normes agroécologiques sont connues, appréciées et achetées par les consommateurs béninois.

L’ensemble de ces actions s’inscrivent dans le cadre d’une coopération internationale entre la Belgique et le Bénin. Annick AZANDJEME, Chargée de programme à l’ambassade de Belgique au Bénin, a rassuré que la Belgique continuera de soutenir les acteurs publics et privés, ainsi que les communautés, afin de poursuivre l’accompagnement dans la transition agroécologique vers des systèmes alimentaires dans le but de contribuer à la sécurité alimentaire au Bénin. D’ailleurs, le gouvernement du Bénin à travers le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, a déjà mis en place les outils pour faciliter la transition agroécologique. Dr Françoise ASSOGBA, Secrétaire générale du ministère, constate et salue les réalisations, même si elle note cependant qu’il existe encore une faible adoption des innovations par les producteurs pour diverses raisons. Elle remercie par ailleurs le consortium Rikolto CCR-B, tout en saluant les efforts consentis par la coopération belge à travers ces appuis techniques, matériels et financiers dans la promotion des vertus et de la qualité du riz agroécologique au Bénin.

La visite des stands

Cette journée porte ouverte a également été l’occasion de découvrir à travers la foire d’exposition-vente quelques produits agroécologiques ou biologiques soutenus par le programme DEFIA d’Enabel. Aussi, les acteurs ont pris connaissance des initiatives de promotion en agroécologie dans la filière riz au Bénin, soit donc une découverte des gammes de riz de bonne qualité disponibles au Bénin. Le CCR-B a partagé avec eux les enjeux de l’agroécologie pour la riziculture face au changement climatique et pour les consommateurs ainsi que les défis d’adoption des pratiques de production durable avec les conséquences pour les producteurs/trices.

Les approches de mise à échelle des pratiques agroécologiques et la valorisation du riz issu de l’agroécologie pour une mise en marché efficace et efficiente ont été explorées.La mise à échelle de ces actions est souhaitée par les acteurs afin que le Bénin puisse faire une production durable du riz pour satisfaire le marché de consommation.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *