Abomey-Calavi
Genre et développement

LABORATOIRE D’INNOVATIONS SOCIALES: Un cadre qui œuvre pour la transformation socio-économique des jeunes

Le Laboratoire d’Innovations Sociales (LABIS) est un outil du programme Compétences pour demain avec les jeunes et un tiers lieu dont la vocation première est de soutenir les initiatives des jeunes de 16 à 35ans en faveur des changements socio-économiques. Les jeunes y viennent pour se rencontre, se réunir et échanger sur les défis auxquels ils font face.

Yélian Martine AWELE

Renforcer l’employabilité et la capacité à l’auto-emploi des jeunes, mettre en place un dispositif de mentoring et d’incubation de projets, expérimenter divers dispositifs de financement des projets des jeunes, mettre en place un pôle d’insertion professionnelle adapté aux profils des jeunes, incluant la maitrise et l’utilisation des outils numériques ; sont entre autres, les buts poursuivis par le Laboratoire d’Innovations Sociales (LABIS), selon Laurette SOUALY, Coordonnatrice du LABIS-Porto-Novo. C’est un lieu interactif dit-elle, où les jeunes sont informés, accompagnés, et disposent des équipements nécessaires à leur créativité. Il est constitué d’une équipe d’animateurs pouvant recueillir et orienter les jeunes vers de potentielles ressources internes et externes. Il offre : « un espace de coworking, un studio d’enregistrement audio et vidéo, une médiathèque, une salle de fabrique, une salle de réunion, un accès à internet etc. » A la question de savoir comment ça marche, la Coordonnatrice du laboratoire répond : «  Le jeune en venant au LABIS a des aspirations que nous prenons en compte. La seconde étape est de le faire passer par un ‘‘Tunnel de transformation ’’. Le ‘‘Tunnel de transformation’’ correspond à toute la suite d’actions permettant au jeune d’atteindre ses objectifs. Il s’articule donc comme un programme d’accompagnement ».Ce programme est réalisé par ‘‘Solidarité Laïque’’ qui est « une ONG française déployée dans six (6) pays de l’Afrique de l’Ouest : le Bénin, le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, la Guinée Conakry, et le Sénégal », ayant pour ambition de contribuer à soutenir les initiatives des jeunes en faveur des transformations socio-économiques. ‘Quand on parle de transformations socio-économiques, on parle forcément de l’environnement, de la préservation de la biodiversité et de la lutte contre les changements climatiques », explique-t-elle.  Ses réseaux partenaires sont Réseau EDUC, RADEB, CNDREAO Sénégal etc.Notons que ce laboratoire a abrité le 28 mai dernier, la conférence citoyenne organisée par l’ONG Save Our Planet. La protection et la préservation de la biodiversité étant l’une des préoccupations majeures du LABIS, cette conférence a été «  l’occasion pour nous de participer aux propositions des ONG sœurs et de pourvoir améliorer nos pratiques sur le terrain » affirme Laurette SOUALY avant de mentionner que les activités prévues par le personnels du laboratoire, comme la « sensibilisation des femmes rurales sur la préservation de la biodiversité, la promotion de tout ce que nous avons comme ressources naturelles à Bonou ».  « Nous avons également la sensibilisation sur les déchets plastiques que les gens jettent un peu partout. Et ce, envers des cibles sensibles : les Zem, et les femmes du marché », ajoute-elle.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image