Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

L’ANEMIE : Une maladie virale qui sévit chez les enfants et les femmes enceintes

 L’ANEMIE : Une maladie virale qui sévit chez les enfants et les femmes enceintes

L’anémie est un problème de santé relativement fréquent qui se caractérise par la baisse anormale du taux d’hémoglobine dans le sang. Ceci, suite à une malnutrition ou à une quelconque négligence. Quels sont donc les symptômes que développe l’anémie et comment y remédier ?

Personne anémiée

Oyéyèmi AGANI

L’anémie est la diminution du nombre des globules rouges contenu dans le sang. Ce qui entraîne une diminution du flux d’oxygène vers les organes du corps. En effet, on parle d’anémie dans deux cas à savoir : lorsque le nombre des globules rouges diminue et lorsque le pigment appelé hémoglobine contenue à l’intérieure de ses globules rouges baisse. Mais en réalité, l’anémie est liée surtout à la diminution du taux de l’hémoglobine contenue dans les globules rouges. En outre, il est à rappeler que le pigment hémoglobine est un élément qui transporte du gaz au niveau du sang. L’hémoglobine présent dans les poumons fixe alors l’oxygène provenant de l’air respiré et cède le gaz carbonique récolté au niveau des différents organes. Ce gaz carbonique est donc rejeté à l’extérieur et l’oxygène fixé est par la suite dirigé vers les divers organes pour leur meilleur fonctionnement. De tout cela, il faut dire que le rôle de l’oxygène est fondamental parce qu’il est l’élément vital numéro 1 de l’organisme et si c’est l’hémoglobine qui assure le transport de l’oxygène, dès lors que le taux de l’hémoglobine baisse, le transport de l’oxygène sera affecté et l’organe le plus affecté au premier plan, est le cerveau.

Or, il faut remarquer que c’est le cerveau qui dirige toutes les fonctions de l’organisme. Pour le médecin généraliste, David Djanta, « quand on parle de l’anémie, il s’agit de la baisse du taux d’hémoglobine, aussi de la baisse du taux d’oxygène dans le sang et d’accumulation du gaz carbonique dans l’organe ». Ces causes sont multiples mais la carence en fer est la plus fréquente. Et il faut dire que le paludisme demeure la première cause de l’anémie chez les enfants et chez les femmes enceintes. Parlant donc de cette pathologie, il en existe plusieurs types. Il s’agit entre autres des anémies parasitaires, des anémies nutritionnelles (chez les personnes malnutries, les enfants et certaines femmes enceintes), des anémies infectieuses, des anémies toxiques (par utilisation de certains médicaments qui démolissent la destruction des globules rouges et vont libérer les hémoglobines), des anémies congénitales et celles héréditaires (en cas de la drépanocytose).

Par ailleurs, les premiers symptômes de l’anémie sont : la fatigue, une peau pâle, un essoufflement, des étourdissements, des vertiges, un rythme cardiaque rapide et les maux de tête. « L’anémie peut être compensée, c’est-à-dire on ne sent pas de grande perturbation mais à un niveau donné, l’anémie décompensé devient une urgence et quand on ne fait pas diligence et que l’oxygène n’arrive pas comme convenu au niveau du cerveau, c’est la catastrophe », ajoute le Dr. Pour y remédier, lorsqu’il s’agit d’anémie infectieuse et si c’est décompensé, il faut transfuser et traiter la cause. « Chez la femme enceinte, il faut la mettre sous fer, il faut qu’elle dorme sous moustiquaire en prenant les médicaments du paludisme prescrits en consultation prénatale et surveiller les enfants, les protéger contre le paludisme et les déparasiter régulièrement », confie le médecin.

Des compléments alimentaires à base de fer peuvent ainsi être utilisés pour une carence en fer, des compléments alimentaires en vitamine B pour un faible taux de vitamines, des transfusions sanguines pour une perte de sang, ainsi que des médicaments favorisant la formation de sang si la production de sang dans le corps est réduite.

Loading

70 Comments

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *