Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

MISE EN ŒUVRE DU PADAAM AU BÉNIN : Une extension de deux ans demandée par le FIDA

 MISE EN ŒUVRE DU PADAAM AU BÉNIN : Une extension de deux ans demandée par le FIDA

Suite à la mission conjointe Gouvernement-FIDA, des recommandations ont été faites pour étendre la durée du projet PADAAM de deux ans. Cette extension vise à finaliser des activités essentielles et à maximiser les bénéfices pour les producteurs locaux.

Opportune AHITCHEME

La mission conjointe Gouvernement-FIDA a récemment rendu ses conclusions sur l’état d’avancement du Projet PADAAM. Au cœur de leurs recommandations se trouve une demande cruciale : « une extension de deux ans du projet ». L’extension recommandée permettra d’achever les activités à fort impact qui sont cruciales pour répondre aux attentes des bénéficiaires du projet. Il s’agit notamment de l’accompagnement des producteurs dans la valorisation des infrastructures rurales développées et des équipements acquis dans le cadre des partenariats productifs.

En attendant l’aboutissement de cette requête d’extension, la mission recommande au projet PADAAM de soumettre au FIDA, d’ici fin juillet 2024, une feuille de route détaillant le processus d’achèvement et de clôture du projet aux dates initialement prévues. Cette feuille de route permettra d’assurer une transition ordonnée et de minimiser les impacts négatifs sur les bénéficiaires.

Plusieurs autres facteurs ont motivé cette demande d’extension. Tout d’abord, l’avancement actuel des activités du PADAAM montre des retards significatifs, notamment dans la réalisation des aménagements des pistes et des magasins. Ces retards posent un risque de non-respect des engagements du projet envers les bénéficiaires. Aussi, existe-t-il un risque de non-appropriation et de mise en valeur des sites récemment réceptionnés. Une prolongation du projet permettrait de garantir que ces sites soient pleinement intégrés et utilisés par les producteurs locaux.

Il est important de noter la circonstance de reliquat des ressources disponibles, s’élevant à 67,4 millions USD, qui pourrait être judicieusement utilisé pour atteindre les objectifs du projet. Le FIDA, quant à lui, n’a pas encore émis de commentaire officiel, mais les discussions sont en cours pour examiner cette demande en détail.

Il faut souligner que l’extension du projet PADAAM de deux ans est une mesure nécessaire pour maximiser les impacts positifs pour les producteurs locaux et garantir le succès à long terme des initiatives mises en place. Le gouvernement reste engagé à travailler étroitement avec le FIDA pour s’assurer que cette requête soit traitée dans les meilleurs délais.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *