Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

NUTRITION DES FEMMES EN ETAT DE PROCREATION : Une étape très cruciale dans le développement du bébé

 NUTRITION DES FEMMES EN ETAT DE PROCREATION : Une étape très cruciale dans le développement du bébé

L’alimentation des femmes en état de procréation est très capitale en raison des besoins nutritionnels spécifiques pour la reproduction. Cependant, beaucoup de femmes et de jeunes filles en état de procréation banalisent cette habitude alimentaire qui est parfois à la base de beaucoup de choses dans le rang des nouveau-nés. Quelles sont les habitudes alimentaires des mères pendant la grossesse et les facteurs influençant ces habitudes ?

Oyéyèmi AGANI

L’alimentation durable et saine est un facteur important qui peut avoir un impact sur la santé et le bien-être optimal d’un individu. Chez la femme, elle constitue l’un des principaux facteurs d’influence de son statut nutritionnel, du développement du fœtus, de la santé de l’enfant à court et à long terme. Il est alors primordial que les femmes, avant la conception et pendant la grossesse, aient une alimentation de qualité afin de réduire les prévalences de morbidité et de mortalité maternelles et néonatales. A en croire les mots de l’agro-nutritionniste, Cédric Zanvo,

« une femme enceinte doit manger au moins trois fois par jour des repas composés d’aliments variés comme du lait, des fruits et des légumes, des feuilles vertes foncées, de la viande, du poisson, des œufs, des céréales, des protéines, des bons gras, des sucres, des vitamines et des minéraux pour sa propre santé et pour le bon développement de son bébé ». 

En outre, les femmes enceintes doivent s’assurer qu’elles consomment suffisamment du calcium. En plus des trois repas prendre chaque jour, elles doivent prendre une collation entre les repas afin d’apporter de l’énergie et des éléments nutritifs pour elles et son bébé. Elles doivent aussi avoir une alimentation variée pour éviter l’anémie et la naissance d’un bébé de faible poids, préparer le développement du cerveau du bébé, préparer la maman à l’accouchement et à l’allaitement par le stockage réservé de nutriments. Par ailleurs, aucun aliment n’est interdit à la femme enceinte selon l’agro-nutritionniste à l’exception des produits comme le tabac, l’alcool et les drogues. Comme recommandation à l’endroit des femmes en état de procréation, « il serait souhaitable que ces dernières soient soutenues par leur mari et aidées par leurs entourages afin d’avoir une alimentation variée, suffisante, également un bon suivi de la grossesse et un allègement des travaux domestiques. »

« Elles doivent effectuer au moins quatre consultations prénatales, prendre des comprimés de fer et d’acide folique pour prévenir l’anémie », a-t-il conclu.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *