Abomey-Calavi
Environnement

PRESERVATION DE LA BIODIVERSITE: L’ONG VIE PARiS met en terre des plants de Teck à Ahota

La destruction des ressources forestières devient grandissante due à l’abatage des arbres par la population à des fins diverses. Conscient de ce que représente cet état de chose sur l’environnement, l’ONG Vie Planifiée Avenir et Richesse Surs (Vie-PARiS) opte pour un reboisement massif pour la sauvegarde de la biodiversité.

Mise en terre des plants de tecks à Ahota

Cédric Joawo BAKPE

« Quand nous observons le rapport scientifique sur la biodiversité, les chiffres sont alarmants. Rien qu’en 2019, des millions d’hectares de forêts tropicales ont été détruites et cela nuit gravement à l’environnement. » Les arbres, l’un des constituants de la biodiversité sont soumis à une destruction massive du fait des besoins en bois de l’espèce humaine. Ne pouvant insensible à ce mal, l’ONG Vie Planifiée Avenir et Richesse Surs (Vie-PARiS) engage de fortes actions. « Nous motivons les fonctionnaires, les bureaucrates, les commerçants, des gens occupés qui disposent terres à y mettre des plants », affirme Léon KOUTOU, Président de l’ONG Vie PARiS. Cette action axée sur le reboisement vise à restaurer les ressources forestières. A cet effet, l’ONG a procédé à la mise en terre des plants de teck, une espèce pérenne à forte croissance au village Ahota dans l’arrondissement d’Ayou, commune d’Allada ce Jeudi 26 mai 2022. « Ce que nous faisons ici aujourd’hui s’inscrit dans le cadre du projet ‘’Reboisement Intégral du Bénin’’ », explique Victor GBEHOUNOU, Directeur Exécutif de l’ONG Vie PARiS avant d’expliquer qu’il ne s’agit pas d’abandonner les plants mises en terre mais de faire le suivi jusqu’à ce qu’ils arrivent à maturité. « Nous recommandons aux gens à qui nous faisons le reboisement leur entretenir les plants pendant au moins deux ans. » A en croire le Président de l’ONG, « les plants de tecks, d’eucalyptus, d’acacia… » sont les autres plants que l’ONG met à la disposition de sa clientèle. Même si son siège est basé à Adjohoun dans la vallée de l’Ouémé, ses actions s’étendent dans d’autres villes où, elle permet aussi à la population résidente de se faire des ressources financières. « Lorsque nous nous déplaçons, nous engageons des femmes et des hommes pour travailler avec nous. Ça leur permet aussi de gagner un peu d’argent », notifie Léon KOUTON. Pour Honoré ANAGONOU, représentant du chef village Ahota, c’est initiative est bonne et mérite d’être perpétuer dans toute la région. Depuis environ l’ONG Vie-PARiS s’engage à contribuer à la sauvegarde des ressources forestière par conséquent à la préservation de la biodiversité.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image