Abomey-Calavi
Agriculture

PROMOTION DE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE AU BÉNIN: IFOAM et OBEPAB optent pour la formation des formateurs

C’est pour renforcer les capacités des acteurs agricoles en matière de communication que la fédération internationale des mouvements d’agriculture biologique siglé en anglais IFOAM a organisé un atelier de formation des formateurs en agriculture écologique et biologique. Cet atelier qui s’est tenu du 08 au 12 février 2021 à l’Hotel Bel Azur de Grand-Popo.

Par Hermione ADJANOHOUN

Cet atelier financé par le ministère allemand de la coopération et du développement économique, est mis en exécution par l’organisation béninoise pour la promotion de l’agriculture biologique OBEPAB. Il vise à mettre en place un groupe d’agent de changement, les former et renforcer leurs capacités en matière d’agriculture écologique et biologique. Ces agents qui sont déjà des formateurs seront outillés pour pouvoir former à leur tour les acteurs et producteurs agricoles sur le terrain, pour un changement vers l’agriculture écologique et biologique. L’idée est d’avoir des techniciens sur le terrain capable de vulgariser l’importance de l’agriculture biologique.

Les participants en pleine séance de travail

Cet atelier a regroupé une dizaine de participants venus des différents départements du Bénin et qui ont des profils différents. Nous avons entre autres, des enseignants chercheurs, des agriculteurs, des entrepreneurs, des ingénieurs agronomes et des prestataires de service. Présente au lancement de cet atelier Flora ATTAKOUN, chef cellule de l’ATDA7 à Grand-Popo, a remercié les organisateurs de cet atelier et a invité les participants a bien assimilé les enseignements qui seront donné aux cours de l’atelier. « C’est une responsabilité pour nous d’éduquer les producteurs et amener ceux qui sont dans le conventionnel à aller vers une agriculture écologique et biologique. Nous sommes prêts à accompagner les formateurs sur le terrain pour accroitre le nombre de producteur biologique au Bénin », a-t-elle ajouté.

À l’entame de cet atelier le coordonnateur de l’organisation béninoise pour la promotion de l’agriculture biologique (OBEPAB), Davo Simplice Vodouhe a rappelé aux participants, l’importance de cette formation et les a invités à s’appliquer pour que les objectifs visés soient atteint. Famara Diedhiou, formateur à IFOAM Académy (la branche de IFOAM qui s’occupe de la formation) et formateur principale de cet atelier a souhaité la bienvenue aux participants et se dit être content de participer à cette formation au Bénin. Après les salutations d’usage une présentation du programme des 5 jours activités a été faite aux participants. Plusieurs communications ont meublé cet atelier à savoir : La Contextualisation (pourquoi nous sommes à cette formation ? Comment est organisée l’agriculture biologique et qui sont les acteurs en charge ?).

Le formateur est revenu sur les bases de l’agriculture biologique, les méthodes et techniques, les outils à utilisés en matière de présentation (Comment faire une présentation en tant que conférencier ou facilitateur) pour pouvoir former les acteurs agricoles sur le terrain.

Edgar Maxime Déguénon, formateur en agriculture biologique et certification SPG, participant à cet atelier a échangé avec ces paires sur le processus de certification des produits agricoles bio SPG (Système Participatif de Garanti). Il a présenté le bien fondé de la certification des produits agricole bio et surtout l’implication des consommateurs dans le processus de certification, des autres acteurs qui participent aussi à la phase d’élaboration des outils et de la transparence dans le processus. Il a également rappelé aux participants que le Bénin est le premier pays en Afrique de l’ouest à initier le SPG.

Visite des participants sur le site des maraîchers biologique de Grand popo

Les participants ont également suivi par vidéo conférence une présentation de Julie Cornus, membre de l’équipe de communication de IFOAM sur les outils de communication de de ladite organisation, et de l’importance que cette structure donne aux agriculteurs. Au cours de l’atelier les participants ont eu a visité deux sites de production biologique de Grand popo. Le site de « Matekpo » qui est un site de production de riz, dirigé par Eloi Hounkponou, et le site de « la coopérative des maraichers biologique de Grand Popo », présidé par Basile Agbagli. Sur ce site il est cultivé de la tomate, du piment, de l’oignon, et de la carotte. Au cours de cette visite, ces derniers ont eu à échanger avec les participants et partager leurs expériences sur l’agriculture biologique. Le coordonnateur de l’OBEPAB Davo Simplice Vodouhè pendant la visite sur le terrain, a encouragé les producteurs à continuer la culture du bio et leur a également donné des conseils pour une bonne pratique de l’agriculture biologique. Les producteurs à leur tour ont remercié la délégation et ont promis de continuer dans cette lancé et amener d’autres producteur à adopter la culture biologique. « La terre nous renvoi toujours ce que nous lui donnons. Donc il est important aujourd’hui de retourner à l’ancienne, de cultiver les produits avec fertilisants naturels pour la bonne santé de tous », a notifié Eloi Hounkponou, producteur et responsable du site de production de riz biologique « Matekpo ».

Les participants à cet atelier se disent être prêt pour assurer la mission qui leur ai confié celle de mobiliser plus de monde à mobiliser des acteurs agricoles autour du bio. « Je suis très heureuse d’avoir participer à cette formation et je promets m’engager sur le terrain avec les acteurs à la base pour booster la production biologique et amener plus d’adhérent » a indiqué Annick Chaffa, participante à cet atelier.

Il faut rappeler que IFOAM qui est une fédération internationale des mouvements d’agriculture biologique est créé en 1972 et a été reconnu officiellement en 1974 en France. Cette organisation fait les plaidoyers, les formations, et tout ce qui est nécessaire pour promouvoir l’agriculture biologique dans le monde. C’est elle qui a défini les quatre principes de l’agriculture biologique à savoir : L’écologie la santé la précaution et la biodiversité.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image