Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

RENCONTRES INTERNATIONALES DES COURTS METRAGES POUR L’AGRICULTRE : La FUPRO-Bénin révèle l’agriculture béninoise à travers l’art cinématographique

 RENCONTRES INTERNATIONALES DES COURTS METRAGES POUR L’AGRICULTRE : La FUPRO-Bénin révèle l’agriculture béninoise à travers l’art cinématographique

La septième édition des Rencontres Internationales des Courts Métrages pour l’Agriculture s’est déroulée du 29 novembre au 1er décembre 2023 au siège de la Fédération des Unions de Producteurs du Bénin à Bohicon. Un évènement riche en moments forts et qui a fait parler de lui.

Photo d’ensemble après ouverture officielle

Jean-Baptiste HONTONNOU

L’agriculture au Bénin est à une étape cruciale où il faut faire la promouvoir par tous les moyens possibles. Et comme chaque année, la Fédération des Unions de Producteurs (FUPRO) du Bénin organise d’une manière formidable, les RICMA. Un évènement qui expose les potentialités de l’agriculture béninoise aux yeux du monde. L’édition 2023 s’est axé sur le thème : « Croissance et compétitivité de l’agriculture béninoise : Nécessité d’investir durablement dans les exploitations agricoles familiales pour un changement de paradigme ». Lors de la cérémonie d’ouverture, les bases d’un événement hors normes ont été posées et les mérites d’une agriculture en vogue ont été étalés. Pour le président de la FUPRO-Bénin, Athanase Aguiya, « le thème de cette année fait suite aux réflexions enclenchées à la sixième édition et mobilisera davantage de données de plaidoyers à planifier dès 2024 au près de l’autorité à travers des notes de positions et mémorandum des OP sur les investissements massifs dans le secteur ». S’appesantissant sur l’agriculture familiale, la Plateforme Nationale des Organisations Paysannes et des Producteurs Agricoles profite de l’occasion pour repréciser son engagement. « La PNOPPA s’engage fermement à promouvoir les intérêts des agriculteurs familiaux », a martelé le Président Arouna Lawani. Il continue : 

« nous sommes convaincus que l’investissement durable dans ces exploitations est non seulement une nécessité économique, mais aussi une condition sine qua non pour un changement de paradigme significatif ».

Par ailleurs, du côté du Président de la Chambre Nationale de l’Agriculture du Bénin, Herman Djetta Djoiri, les courts métrages qui font objets de diffusion lors de ces RICMA ne sont pas simplement des films. Pour lui, « ce sont des témoignages vivants de la réalité quotidienne des agriculteurs ». Représentant le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, le DDAEP-Zou, Evariste GOUNOU confirme à son tour la grandeur de ces RICMA.

« Cet évènement annuel qu’organise la FUPRO-Bénin avec les autres organisations depuis 2016 reste une innovation et une initiative à encourager au sein du secteur et permet de faire autrement le plaidoyer au profit de l’agriculture béninoise et de ses composantes »,

a-t-il fait savoir. Et cela est possible à travers la multitude d’activités organisées pour la circonstance. Il s’agit d’une compétition de films documentaires révélateurs des prouesses et contraintes des acteurs agricoles, des plateformes d’échanges et de réflexions participatives, une foire physique et virtuelle aux produits agricoles et aux innovations agroalimentaires, et enfin la célébration des meilleurs agriculteurs au sein des filières phares des pôles de développement agricole.

Les lauréats du FIFA et jeunes agriculteurs modèles

JnA et FIFA, les moments les plus savoureux de l’événement

Si le deuxième jour de ces RICMA a chuté sur une merveilleuse nuit des Goûts et couleurs de l’Agriculture familiale béninoise, la troisième journée n’aura pas de quoi déplaire. Deux grands moments : le Festival International de Films et de Communication sur l’Agriculture (FIFA) et la Journée nationale de l’Agriculteur béninois (JnA). En effet, pour le compte de la JnA, un travail minutieux se fait pour sélectionner dans chacun des sept pôles de développement un jeune acteur agricole modèle dans la filière phare du Pôle. La particularité cette année se résume au fait que deux organisations se sont ajoutées aux pôles portant le nombre des acteurs au neuf. De façon précise, respectivement du pôle 1 au pôle 7, il a été sélectionné Mouhamadou Boubakar, Aguessi Boniface, Yoto Elisabeth, Dogon Blandine, Nako Félix, Kintogandou Lazare, Miguel Vicentia. Du côté des organisations, nous avons Ganhouegnon Thérèse de l’ANAF et Govou Henri Joël de l’AJAM. Ces derniers ont reçu des certificats de mérite accompagné d’un trophée.

En ce qui concerne le FIFA, ce sont des films réalisés sur l’agriculture pour impacter et inciter les gens à faire de l’agriculture un métier. Au bout d’une bataille rude entre plusieurs réalisations, le premier prix revient au film « Cri du cœur du jeune entrepreneur béninois » de l’AJAM et le second à celui dénommé « A la découverte du petit poulailler familial » de Gbaguidi Ronel dans la catégorie Films amateurs. Dans celle professionnelle, le premier prix revient toujours à l’AJAM avec « Monitoring » et le second à « Ajilè » de Adamassou Balogoun Expédit. Pour finir, dans la dernière catégorie qui est celle dédiée aux œuvres culturelles (slams), Chabi Alain part avec le seul prix avec son œuvre intitulée « Mettons fin à la faim ».

Il faut rappeler que ces lauréats ont été respectivement récompensés avec une attestation de participation, un trophée et un chèque.

Les regards tournés vers 2024

C’est sur une note de satisfecit qu’ont pris fin les cérémonies officielles des RICMA 2023. Organisées avec l’aide du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, la Coopération Suisse, la GIZ et d’autres partenaires, les participants à ces RICMA sont satisfaits. Et pour les prochaines RICMA, c’est-à-dire celle de 2024, le Président de la FUPRO-Bénin informe qu’elles feront plus de bruit qu’elles n’en avaient fait par le passé, car « elles coïncident avec les 30 ans d’existence de la FUPRO-Bénin ». Ainsi, après avoir remercié tous les partenaires et les participants, il a invité ces derniers à se préparer en conséquence.

1 Comment

  • Thank you for your sharing. I am worried that I lack creative ideas. It is your article that makes me full of hope. Thank you. But, I have a question, can you help me?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *