Abomey-Calavi
Agriculture

SALON NATIONAL DES ÉPICES ET HERBES AROMATIQUES: L’ATDA du pôle 7 ouvre le bal des activités de la 1ère édition

L’Agence Territoriale de Développement Agricole, pôle 7 (ATDA7) a procédé au lancement officiel du SaNEHA, entendez Salon National des Épices et Herbes Aromatiques dans l’une des salles de conférence de ladite agence, ce mercredi 31 Aout 2022. En prélude à cet événement d’envergure, des Expo Vente, dégustation, conférence débat, jeux divers et bien d’autres activités sont prévus pour la circonstance.

Vue globale de tous les participants du SaNEHA

Yélian Martine AWELE

Démarrée extraordinairement par l’exécution de l’hymne nationale du Bénin, cette cérémonie d’ouverture du Salon National des Epices et Herbes Aromatiques vise à faire découvrir à la population béninoise, les merveilles des Epices et Herbes Aromatiques et de valoriser les entreprises spécialisées dans la production et la transformation d’épices, gage d’une meilleure sécurité alimentaire et nutritionnelle des consommateurs. L’objectif déclare Prospère AGOSSOU SAGBO, Directeur Général de l’ATDA du pôle 7, «est de faire découvrir les épices et herbes aromatiques aux consommateurs béninois, leurs avantages nutritionnels et économiques d’une part et d’améliorer leur condition de production, de transformation, et de conditionnement pour une meilleure sécurité alimentaire et nutritionnelle au Bénin et en Afrique d’autre part ». En effet, les épices et les herbes aromatiques jouent un rôle primordial dans la vie de l’homme et par leurs propriétés nutritionnelles, médicinales, et cosmétiques. Mais force est de constater que ces épices et herbes aromatiques  sont  délaissées au profit de certains bouillons (cubes) qui contiennent des substances nuisibles à l’organisme  et au bien-être de l’homme. Pour Ulrich GUEDEGBE, Coordonnateur du projet Doumavotché et l’un des organisateurs du salon,  il urge d’initier un tel projet pour « mettre sous les projecteurs ce qui autrefois était caché. Quand bien même on a l’habitude d’en consommer, nous ne faisons pas attention surtout aux valeurs nutritionnelles, et tout ce que les épices et les herbes peuvent réellement nous apporter. On consomme de façon inconsciente. Ce qui fait que toutefois, à la recherche de la bonne alimentation, on s’en empoisonne. »  Il poursuit en disant : «  c’est beaucoup plus pour exposer et mettre une lumière sur tout  ce qui se fait par les entrepreneurs de ce domaine ; et donner l’information à  la population sur les vertus, les catégories d’épices et tout ce que ça peut leur apporter ».  

On distingue plusieurs types d’épices et herbes aromatiques. Le poivre par exemple, à l’instant du soja, du maïs ou du coton est bel et bien produit au Bénin avec d’excellent rendement. « J’ai participé à ce salon pour permettre au Béninois de découvrir le poivre ; car il y a des gens qui ne savent pas que le poivre est produit au Bénin. Ils pensent plutôt qu’il est produit au Sahel ; donc c’est l’occasion pour leur prouver que nous produisons le ‘‘linlinkoun’’ au Bénin », affirme Houansou Valère TADAGBE, Producteur du poivre au Bénin. « C’est d’ailleurs un produit qui génère 30 millions de FCFA par hectare par an et sur 90 ans minimum», ajoute-t-il. Pour les forains, l’organisation de ce mini salon est une occasion d’exposer et faire connaitre leurs produits à la masse. « Participer à ce salon pour moi est une occasion de montrer mes produits au public et de leur prouver qu’à base des plantes aromatiques, on peut faire plusieurs choses, pas seulement préparer mais également prendre soin de nos cheveux» ; « même si aujourd’hui, on a pas beaucoup vendu, c’est quand même une occasion de nous faire connaître davantage », témoignent respectivement Espérencia SOUMAHO et Déogratias MONTCHO, toutes deux foraines.

A noter que ce salon prendra fin le samedi 03 Septembre 2022 à Cotonou.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image