Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

SECTEURS DE LA PÊCHE ARTISANALE ET DE L’AQUACULTURE DANS LES PAYS DU GOLFE ET DU SAHEL : Le béninois Louis Victor AMETEPE brigue la présidence du POPA-GGS

 SECTEURS DE LA PÊCHE ARTISANALE ET DE L’AQUACULTURE DANS LES PAYS DU GOLFE ET DU SAHEL : Le béninois Louis Victor AMETEPE brigue la présidence du POPA-GGS

L’Assemblée Générale Constitutive de la Plateforme des Organisations Professionnelles de la Pêche Artisanale et de l’Aquaculture des pays du Golfe de Guinée et du Sahel (POPA-GGS) s’est tenue du 16 au 17 juin 2023. Au cours de cette réunion, Louis Victor AMETEPE a été élu président de cette grande organisation.

Jean-Baptiste HONTONNOU

La première présidence de la Plateforme des Organisations Professionnelles de la Pêche Artisanale et de l’Aquaculture des pays du Golfe de Guinée et du Sahel (POPA-GGS) sera assurée par un dirigeant béninois. C’est la bonne nouvelle qui ressort de l’assemblée générale constitutive de cette organisation.

Ainsi, Louis Victor AMETEPE a été élu premier président de la POPA-GGS. Cette victoire représente une étape importante dans le développement et la promotion de ces secteurs vitaux dans la région. Lors de cette assemblée générale constitutive, les représentants des organisations professionnelles de la Pêche Artisanale et de l’Aquaculture du Togo, du Burkina Faso, du Ghana, du Nigéria, du Cameroun, du Mali, de la Côte d’Ivoire, du Libéria, de la Sierra Leone, du Gabon et du Niger étaient présents.

En ce qui concerne le Bénin, il a été représenté par Louis Victor AMETEPE, Athanase AGUIYA, David HOUNGUE et Elisabeth ANANI. Avec sa nouvelle présidence de cette plateforme, il est important de noter que Louis AMETEPE occupe désormais une double fonction, étant actuellement président de l’Union Nationale des Pêcheurs Marins du Bénin (UNAPEMAB). À travers ce poste, il s’efforce de faire rayonner le sous-secteur de la pêche au Bénin. En accédant à ce poste régional, il s’engage à relever plusieurs défis liés à la surpêche, à la pollution marine, au changement climatique et à la dégradation de l’environnement, à la pêche INN, au dragage sauvage des ressources halieutiques par les chalutiers, aux réglementations complexes, aux fluctuations des prix sur le marché, etc.

Dans son discours de remerciement, il exprime son intention de travailler en faveur de la plateforme POPA-GGS, de travailler sans relâche pour défendre ses intérêts, de faciliter le dialogue entre les différentes parties prenantes et de promouvoir une réglementation équilibrée qui soutient le développement tout en préservant nos écosystèmes marins. Il convient de souligner que le Bénin n’occupe pas seulement la présidence au sein du bureau. Le pays bénéficie également du poste de « Conseiller » accordé à Athanase AGUIYA, actuel président de la Fédération des Unions de Producteurs du Bénin (FUPRO-BENIN). En occupant ces deux postes au sein de la POPA-GGS, le Bénin est bien positionné pour tirer d’énormes bénéfices. Parmi ceux-ci, le pays aura l’opportunité de renforcer la coopération et la collaboration entre les pays membres de la POPA-GGS, favorisant ainsi la mise en œuvre de mesures communes visant à améliorer les conditions de vie des pêcheurs artisans et à promouvoir la durabilité de l’aquaculture.

Pour finir, il est important de noter que, outre le Conseil d’Administration, les autres organes de la POPA-GGS comprennent le Comité de Surveillance, le Secrétariat Permanent et les Points Focaux. Étant donné les importants défis à relever, les dirigeants de cette plateforme devront travailler en étroite collaboration avec les gouvernements, les organismes internationaux et les parties concernées pour trouver des solutions durables à ces défis et garantir la pérennité de ces industries.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *