Abomey-Calavi
Environnement

TOGO/ 5,4 MILLIONS $ POUR LA SAUVEGARDE DES SOLS

Ruth EDOH

Certaines pratiques agricoles durables peuvent déboucher sur l’amélioration et la dégradation des terres. Les terres agricoles africaines sont menacées par le changement climatique et la croissance démographique et convoitées par des intérêts commerciaux et alimentaires extérieurs aux communautés locales. Pour faire face à ces problèmes, le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) a octroyé 5,4 millions $ pour la lutte contre la dégradation des terres au nord du Togo. Un Fonds, qui a été effectué grâce à l’appui du ministère de l’agriculture togolais et le PNUD-Togo dans la mise en œuvre du Projet de Gestion Durable des Terres Arides au nord, a fait savoir Aliou Dia, représentant résident du Programme Onusien au Togo le jeudi 16 juin 2022 à travers une publication.

En effet, c’est à travers un atelier qui date du 09 décembre 2021 à Lomé, réunissant toutes les parties prenantes et sous l’égide du ministère de l’environnement et des ressources forestières que le processus de formulation du projet de gestion durable des terres et écosystèmes des zones semi-arides du nord du Togo a livré ses résultats pour validation. Il s’agit de préserver et de restaurer les écosystèmes terrestres et les ressources connexes en évitant autant que possible la dégradation de nouvelles terres, et aussi en restaurant les terres dégradées.  Ce projet couvrira donc les régions de la Kara et des Savanes. Evalué a un coût global de 15,8 millions $, avec la subvention du PNUD en cofinancement en espèces de 3 millions $, du FEM pour 5,4 millions $ qui vient d’être validée, et d’autres financements à plus de 7,4 millions $, provenant du PNUD, de la FAO et l’ONG ODIAE, le projet pourra résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les agriculteurs.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image