Abomey-Calavi
Agriculture Approche Communale pour le Marché Agricole

ACMA 2/ BILAN DE L’ACCES AU FINANCEMENT AGRICOLE : Plus de 1,6 milliard de FCFA de crédit facilité grâce à la finance digitale au profit des PEA en 2020

Les acquis de la phase I du programme Approche Communale pour le Marché Agricole ont révélé que le financement est un levier important qui permet une mobilisation de l’offre et une commercialisation plus accrue des produits comme l’huile de palme, le maïs, le poisson et le gari. C’est fort de cela que la seconde phase du programme aussi s’est attelée à faciliter une énorme cagnotte de crédits aux acteurs des Pôles d’Entreprises Agricoles (PEA) dans la zone d’intervention du programme.

Par Megan Valère SOSSOU

A Bohicon, les 02 et 03 Décembre 2020, le programme Approche Communale pour le Marché Agricole, phase 2 a réuni les principaux acteurs de la finance agricole dont les Structures Financières Décentralisées ALIDE, UNACREP, ASEF, FECECAM, CAVECA, PEBco, COOPEC, SIANS’ON, les Structures d’Appui à l’Entrepreneuriat et quelques acteurs des Pôles d’Entreprises Agricoles à un atelier bilan sur l’accès au financement agricole. L’objectif, selon Collecte KIKI HOUEZE BIGA, Spécialiste Accès au financement est de faire le point des interventions du programme en termes de facilitation d’accès aux crédits et trouver une solution pour l’adoption de la finance digitale. L’occasion a été pour les structures présentes de faire le point des crédits mis en place sans oublier les leçons apprises et défis. Il est à noter une grande avancée au niveau du crédit intrants avec 26 % suivi du crédit warrantage près de 45 % et du crédit fonds de roulement.

Alors que le programme ACMA 2 s’est fixé comme objectif de faciliter avant Novembre 2021, 1,6 milliard de francs CFA. Collecte KIKI HOUEZE BIGA, Spécialiste Accès au financement se réjouit qu’aujourd’hui, l’objectif de Novembre 2021 soit atteint en Novembre 2020 et que la barre de 1,6 milliard de francs CFA soit franchi avec pour excédent plus de 15 millions de francs CFA de facilitation de crédit agricole. A l’en croire, les différentes Structures Financières Décentralisées et Structures d’Appui à l’Entrepreneuriat ont fait de véritables avancées par rapport à l’état précédent. Un résultat tout aussi favorisé par l’actuelle innovation. Il s’agit de la finance digitale.

La finance digitale, l’innovation qui a boosté les chiffres

A travers un focus sur la finance digitale, les participants ont eu droit, à la pertinence, avantages et intérêt de la finance digitale quant aux objectifs du programme ACMA 2. Au total, 1. 615. 616. 050 de francs CFA ont été mobilisé avec un taux de remboursement à la hausse.

Pour Laurent Tolomè, Directeur général de l’UNACREP, pour le compte de 2020 près de 289 millions de francs CFA, qui a impacté 1053 bénéficiaires. Il a néanmoins annoncé un partenariat avec une banque de la place pour promouvoir la finance digitale au premier trimestre 2021.

Poursuivant dans le même sens, Nicaise Ganhounouto, Chef Agence Alidé Bohicon, après avoir félicité la qualité du partenariat entre le programme ACMA 2 et les SFD, a déclaré que les résultats sont remarquable et augurent de bon avenir pour la finance agricole. Sur ce, il promet tout de même maintenir le cap pour des résultats de plus en plus probants.

Elisabeth Ahoga, est un acteur PEA de la filière manioc. Elle est Présidente de la Coopérative des femmes transformatrices de manioc en Gari et ses dérivés de Savalou-Est, tout en félicitant le programme ACMA 2 et toutes les autres structures qui l’accompagnent dans cet élan, elle a tenu à souligner toute la facilitation et simplicité qu’offre la finance digitale.

Encore faut-il le rappeler que les différentes difficultés rencontrés par les acteurs ont été évoqué et des approches de solution sont recherchées en vue d’une consolidation des liens pour la durabilité en absence de ACMA 2. Une feuille de route a été élaborée à la fin de l’atelier qui a duré deux jours.
Parlant de durabilité, Collecte KIKI HOUEZE BIGA, Spécialiste Accès au financement pense qu’il faut que la collaboration entre SFD et acteurs agricole continue et que les responsables des Organisations Paysannes soient bien outillés pour négocier des crédits pour leurs membres en vue de continuer le processus avec ou sans le programme ACMA.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image