Abomey-Calavi
Genre et développement

BENEFICIAIRE DU FNDA: Fortuné AGUEH invite les entrepreneurs agricoles à emboiter ses pas

Le Fonds National de Développement Agricole (FNDA) est une institution qui vise entre autre à soutenir financièrement les entrepreneurs des secteurs de : l’agriculture, l’élevage et la pêche. Néanmoins, avant de pourvoir bénéficier de ses subventions, les postulants sont appelés à remplir des critères bien définis. Fortuné AGUEH, Pisciculteur, a bénéficié de cet accompagnement du FNDA en dépit des conditions strictes de possibilité d’accès.

Yélian Martine AWELE

Ayant sa ferme à Adjarra depuis plusieurs années, Fortuné AGUEH est un Pisciculteur,  qui y priorise deux différentes spéculations : « En tant que Pisciculteur je fais les tilapias et les clarias dans ma ferme », dit-il  avant d’ajouter : « Pour  les tilapias, les ventes se font au niveau des restaurants, les hôtels qui sont dans le besoin et aussi les particuliers ; en ce qui concerne les clarias, la vente se fait au kilo aux vendeurs des marchés de Porto-Novo et surtout les musulmans et les Ibo. »

Se mettant résolument et inlassablement ainsi au service de son pays, il fait face à d’énormes contraintes, qu’il lui a plu d’énumérer. Il évoque donc, les difficultés liées à l’achat des provendes. « Il y a des boutiques á Porto-Novo qui nous aident à choisir de bons produits. Mais le coût d’acquisition est très élevé, même s’il y a possibilité de s’approvisionner au Nigéria », précise-t-il.  L’autre difficulté qu’il mentionne est relative aux « alevins ». « Les problèmes sont énormes. Mais grâce à Dieu on tient le coup », conclut-il.

A en croire ses propos, la connaissance du Fonds National de Développement Agricole a été faite grâce aux médias et à travers le contact physique avec les responsables de l’institution. « Le FNDA est une structure étatique avec laquelle j’ai signé un partenariat lors du prêt de PADA-FA, pendant que j’étais Président de la coopérative communale des pisciculteurs d’Adjarra. Mais avant cela, j’ai participé à une rencontre avec le Ministre et le Directeur du FNDA pour avoir des explications sur le projet d’accompagnement que le gouvernement a lancé pour soulager les agriculteurs », raconte-t-il avec beaucoup de courtoisie. Il poursuit en disant : « C’est ainsi que la structure a lancé des appels à projet auxquels j’ai postulé et après mon dépôt de candidature, j’ai été retenu ».

 Fier de cette victoire, il invite les entrepreneurs tout comme lui a véritablement croire en ces subventions et facilités qu’offre le Fonds National de Développement Agricole dans l’optique de promouvoir et de redorer le blason du secteur de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche au Bénin. « À l’endroit des producteurs et productrices qui doutent encore de ces financements du FNDA, je leurs demande de laisser parler leur désir d’entreprendre. Il faut avoir une idée claire de ce qu’on veut faire. C’est pour cela qu’il est indispensable d’avoir des outils de gestion », laisse-t-il entendre. « Le cahier de dépenses et de recettes est indispensable pour tout entrepreneur » ajoute-t-il.

 Le Pisciculteur n’a pas manqué de témoigner toute sa gratitude envers les pionniers du FNDA pour les différentes actions qu’ils mènent pour la promotion de l’agriculture au Bénin. « Cette action vient nous renforcer des méfaits de la crise sanitaire, c’est-à-dire le COVID 19.  Désormais le travail doit être au rendez-vous pour l’atteinte des rendements », rassure Fortuné AGUEH.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image