Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

COMPÉTENCE DANS L’ÉCONOMIE VERTE : Le chef de l’ONU plaide la cause des jeunes

 COMPÉTENCE DANS L’ÉCONOMIE VERTE : Le chef de l’ONU plaide la cause des jeunes

À l’occasion de la Journée internationale de la jeunesse qui s’est tenue le 12 août dernier, plusieurs initiatives ont été faites et plusieurs voix se sont fait entendre. Pour sa part, le chef de l’ONU, Antonio Guterres, a montré de quoi les jeunes sont-ils capables et ont-ils besoin pour un monde meilleur.

Jean-Baptiste HONTONNOU

« Compétences vertes pour les jeunes : Vers un monde durable », c’est le thème qui a fait objet de débat et de réflexion à l’occasion de la Journée internationale de la jeunesse 2023. Visant à répondre à la crise climatique mondiale et à l’urgence de la transition verte, cette journée a permis à une panoplie d’acteurs de se prononcer et de donner leur position sur le rôle de la jeunesse actuelle. Un exercice auquel s’est plié le Secrétaire général de l’Organisation Mondiale des Nations-Unies.

En effet, dans son discours, Antonio Guterres n’a pas passé par mille chemins pour rappeler que cette journée de la jeunesse est

« l’occasion parfaite de célébrer la détermination, les idées et le leadership des jeunes dans notre quête d’un monde meilleur ».

Vu que nous vivons désormais dans un monde qui est confronté à d’énormes défis, les jeunes n’ont jamais cessé de rappeler le rôle que doivent jouer les dirigeants pour un vécu apaisé sur la planète. « Face à tous les défis actuels, les jeunes demandent qu’on agisse plus vite et avec audace, en faisant preuve de solidarité avec les plus vulnérables et en inventant des solutions pour atteindre la justice sociale, économique et climatique ainsi que la paix et la prospérité pour toutes et tous », a fait savoir le chef de l’ONU.

Considérant le thème de cette journée qui est axé sur l’économie verte, le Secrétaire Général Antonio Guterres a été très regardant sur ce dont la jeunesse a besoin. Pour lui, le thème de cette année rappelle qu’il est important de veiller à ce que les jeunes acquièrent des compétences dans une économie verte en plein essor, et puissent les mettre à profit. « Qu’il s’agisse de techniques durables innovantes, d’énergies renouvelables ou de révolutions dans les systèmes de transport et l’activité industrielle, les jeunes doivent disposer des compétences et des connaissances qui permettront de façonner un avenir plus propre, plus vert et plus résilient face aux changements climatiques », a-t-il martelé.

Nul ne peut contredire le fait que l’humanité dépend de l’énergie sans pareille, de l’inventivité et des contributions de la jeunesse du monde entier. C’est pour cela qu’il est indispensable de soutenir les jeunes dans la construction d’un monde juste et durable, pour les humains et pour la planète.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *