Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

EVOLUTION DES CULTURES A COBLY : Entre optimisme et défis, les regards des paysans se contrastent

 EVOLUTION DES CULTURES A COBLY : Entre optimisme et défis, les regards des paysans se contrastent

L’évolution des cultures demeure une préoccupation majeure pour les paysans à travers le monde, et Cobly au Bénin ne fait pas exception. Depuis la mise en terre des semences, avec l’arrivée des pluies, les agriculteurs portent un regard attentif sur le développement de leurs cultures. Leurs impressions sont diverses, mêlant optimisme, inquiétudes et défis.

Un champ de maïs

Rodrigue FIODESSIHOUE
Dès les premiers signes de croissance, un sentiment d’optimisme se propage parmi les paysans. La germination et la croissance rapide des cultures nourrissent l’espoir d’une récolte abondante. Cependant, les défis climatiques persistent et peuvent susciter des inquiétudes. Les variations imprévisibles des précipitations et les risques de sécheresse sont autant de menaces pour le rendement des cultures. Ainsi que le souligne Sanhouekoua Boniface, un cultivateur à Cobly :

« les plantes ne grandissent pas comme nous le souhaitons, mais nous sommes contraints de composer avec cela, étant donné que nous ne pouvons pas contrôler la pluie pour bien arroser nos plantes et favoriser leur croissance. »


Par ailleurs, les ravageurs constituent un autre défi majeur. Certains agriculteurs sont déjà confrontés à une augmentation de ces problèmes, mettant en péril toute une saison de travail acharné. À ce sujet, N’dah Vincent de Paul affirme que les cultures évoluent difficilement en raison de l’invasion de certaines bestioles qui détruisent fréquemment les cultures. Mais, « malgré ces difficultés, il reste optimiste quant à une récolte considérable » confie-t-il.
Face à ces défis, certains paysans se tournent vers des pratiques agricoles durables telles que l’agroécologie, qui gagne en popularité en promouvant la conservation des sols, la diversification des cultures et l’utilisation de méthodes biologiques pour lutter contre les ravageurs. Dans cette optique, Sambieni Kouagou exprime l’espoir qu’avec des pluies abondantes, ses semences grandiront rapidement, et grâce à des techniques appropriées, les cultures pourront se développer normalement malgré les ravageurs. Ces approches offrent des perspectives d’une agriculture plus résiliente face aux perturbations climatiques et économiques.
En résumé, l’évolution des cultures à Cobly suscite des sentiments mitigés parmi les paysans. L’optimisme associé aux signes de croissance est tempéré par les inquiétudes concernant les défis climatiques et les ravageurs. Toutefois, l’engagement croissant envers des pratiques agricoles durables ouvre des perspectives d’amélioration pour une agriculture résiliente et prospère à l’avenir.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *