Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

COMPLEMENTS ALIMENTAIRES DANS LES CANTINES SCOLAIRES AU BÉNIN

 COMPLEMENTS ALIMENTAIRES DANS LES CANTINES SCOLAIRES AU BÉNIN

Une usine de transformation de produits agricoles locaux bientôt installée

Un accord-cadre sera bientôt signé pour le renforcement du programme nutritionnel des cantines scolaires et l’implantation d’une usine de transformation de produits agricoles locaux en compléments alimentaires. Ainsi en a décidé le gouvernement du président Patrice Talon lors du conseil des ministres du mercredi 24 janvier 2024. Cette décision offre de multiples avantages pour le pays.

Jean-Baptiste HONTONNOU

La lutte contre la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans s’est beaucoup plus améliorée au Bénin ces dernières années. Et ce, grâce aux différentes actions et interventions de l’État. L’on note qu’en 2018, considérant la dernière enquête démographique et de santé (EDS), « la prévalence de la malnutrition aiguë au Bénin s’est améliorée pour s’établir à 5%, tandis que celle de la malnutrition chronique, suivant la même trajectoire positive, est descendue à 32,2% ». Pour rappel, malgré les performances, le Gouvernement a donné une envergure au Programme national d’Alimentation scolaire intégré, tel qu’il a permis  aujourd’hui à plus d’un million d’enfants des écoles primaires publiques d’être alimentés par jour, puis créé l’Agence nationale pour l’Alimentation et la Nutrition.

Alors, pour maintenir la qualité des prestations et les améliorer en dépit de cette contrainte, le gouvernement estime qu’« il est nécessaire de trouver des solutions alternatives sous forme de compléments alimentaires, fabriqués à partir des produits locaux, en vue de garantir la richesse et la qualité des repas servis aux écoliers, quelle que soit la saison ». C’est donc dans ce cadre qu’intervient cette volonté de signer un accord-cadre pour le renforcement du programme nutritionnel des cantines scolaires et l’implantation d’une usine de transformation de produits agricoles locaux en compléments alimentaires.

En effet, cet accord sera signé avec un groupe spécialisé et permettra d’engager les discussions spécifiques autour de trois domaines d’intervention retenus. Ces derniers sont « le renforcement du programme nutritionnel des cantines scolaires ; l’apport de compléments alimentaires pour améliorer l’état nutritionnel dans la fenêtre d’opportunité des 1000 premiers jours ainsi que l’installation au Bénin d’une usine de transformation de produits agricoles locaux pour la préparation de compléments alimentaires ».

Il faut notifier que l’installation de cette usine de transformation de produits agricoles locaux permettra non seulement de faciliter la disponibilité permanente des produits mais aussi de renforcer le tissu économique local.

1 Comment

  • Your point of view caught my eye and was very interesting. Thanks. I have a question for you.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *