Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

CONSOMMATION DES MANGUES : Entre hygiène et prise excessive

 CONSOMMATION DES MANGUES : Entre hygiène et prise excessive

En ces périodes de fortes productions de mangues, le fruit est très prisé sur le marché. Enfants, jeunes, adultes en raffolent, et en consomment sans modération. Toutefois, les conséquences de la prise démesurée et du respect de l’hygiène autour du fruit sont aussi d’autres aspects à ne point négliger.

Mawuena Clémencia TOGBEDJI (Stag)

La mangue de par ses innombrables vertus, est un allié au bien-être du foie. Elle assure entre autres la purification des voies gastriques et hépatiques et la diminution naturelle des niveaux de cholestérol… En effet, les mangues locales sont actuellement fortement consommées et chacun, sans aucune retenue, en prend à sa convenance. Une attitude qui, à en croire un médecin, n’est pas sans conséquence. « L’excès de consommation de la mangue peut conduire à des troubles intestinaux, à une indigestion qui peut occasionner de la diarrhée », nous explique Alexandre Dah-allada médecin généraliste. L’une des importantes retombées de cet abus sont « les vers intestinaux qui sont très désagréables ». Pour certaines mangues qui ont une faible teneur en  glycémie, elles pourraient devenir un véritable problème en cas de surconsommation, car la teneur en glycémie d’un aliment augmente au fur et à mesure que la quantité consommée augmente également. L’autre conséquence que peut occasionner une consommation abusée c’est « une glycémie transitoire qui peut conduire vers un diabète ». Par exemple, « une personne souffrant d’hyperglycémie doit vraiment faire pression sur elle-même pour ne pas beaucoup en consommer ». Outre les risques d’hyperglycémie et de diabète, elle peut provoquer la parasitose chez l’enfant.

Par ailleurs, l’aspect hygiénique de la chose ne saurait être bafoué. Ignorant le parcours mené par les mangues, depuis les champs jusqu’à nous, il est impératif que certains critères se remplissent avant sa consommation. « Il faut bien et soigneusement laver les mangues avant de les consommer », a recommandé le médecin. De plus la peau même de la mangue est comestible et renferme plus d’antioxydants. L’hygiène des mains avant la consommation du fruit et de tout autre aliment d’ailleurs, est une condition non négligeable. Varier et diversifier les fruits pour la consommation s’avère une issue  judicieuse pour l’équilibre de la balance alimentaire. Ce faisant, l’organisme s’enrichit en micronutriments et dispose des éléments indispensables pour son bien-être. Il faut surtout « prioriser une consommation modérée du fruit » pour ne pas tomber dans les revers.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *