Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

CONSULTATION MÉDICALE APRÈS DES MALAISES : Un geste salvateur mais foulé aux pieds

 CONSULTATION MÉDICALE APRÈS DES MALAISES : Un geste salvateur mais foulé aux pieds

La santé est un bien très précieux qui nécessite une prise en charge adéquate quand surviennent des malaises. Toutefois, il n’est pas rare de constater que se faire consulter pour la majeure partie des béninois devient une dure besogne. Il s’agit là d’une attitude qui peut être indépendant de la volonté mais qui à coup sûr à de considérables répercussions.

Mawuena Clémencia TOGBEDJI (Stag)

Une consultation médicale c’est en effet, aller à la rencontre d’un médecin qu’il soit généraliste ou spécialiste afin de diagnostiquer le mal dont on souffre. Ce genre d’entretien est toujours bénéfique dans la mesure où il permet au médecin d’émettre un avis sur les symptômes afin d’établir le diagnostic approprié. Suite à cela, le patient pourra se faire une idée exacte de sa condition sanitaire et pourra suivre les prescriptions à lui recommandé. « La première des choses quand on sent un malaise, c’est d’aller à une consultation médicale pour ne pas se soumettre à l’automédication », a attesté le médecin généraliste Alexandre Dah-allada.

Au-delà de permettre au médecin de mener à bien l’examen physique, il s’agit en amont d’une étape favorisant l’expression chez le patient, un moment de communication entre le médecin et ce dernier. Les consultations médicales constituent une sorte de signal afin de découvrir le mal ou non que dissimulent les symptômes.

Une mesure préventive ignorée

Très peu de personnes font recours aux consultations médicales en cas de constatations de symptômes. Cette ignorance est généralement involontaire car bon nombre de facteurs contraignent à la résilience et empêchent les patients de se rendre dans un centre de santé au moindre malaise. « Faire une consultation médicale, c’est faire beaucoup de dépenses », dixit Pulchérie Agbakou revendeuse. En effet, le manque de moyens financiers est une des raisons phares qui justifient la banalisation de l’étape de la consultation dans le traitement d’un patient. Consulter, c’est aussi avoir sur soi une certaine somme, c’est être en mesure d’assurer toutes les dépenses qui en découlent. Aussi, faut-il souligner que bon nombre de personnes n’ont pas la bonne éducation, d’un point de vue santé. Ces derniers prennent avec beaucoup de légèreté certains malaises dont elles souffrent, lesquels prennent parfois une tournure grave et inquiétante. « Je préfère prendre des comprimés quand je sens des malaises », a confié Romaric Anato à la question de consultation médicale.

Toujours est-il que « La pauvreté est le facteur qui contraint la plupart des gens à faire avec les moyens de bord », renchérit le médecin. Par ailleurs, ce n’est pas parce que les mérites d’un remède ont été vantés que c’est ce qui est convenable à notre organisme. La santé, elle est « vraiment délicate et mérite toute l’attention et les soins possibles ». Par ricochet, cette ignorance, qu’elle soit volontaire ou pas, occasionne des conséquences considérables. Ce n’est pas un fait rare ni inconnu, la complication qu’engendre le diagnostic attardé d’un mal. Cette traîne peut être fatale pour le patient car le mal n’a pas été pris en charge dès les premières manifestations. Jouir une bonne santé n’est pas seulement avoir une bonne alimentation et se rendre à l’hôpital quand on est souffrant, c’est également anticiper sur le malaise que l’on ressent.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *