Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

CULTURE DU GARCINIA KOLA « AHOWE » : Une mine d’or à multiples vertus méconnue du grand public

 CULTURE DU GARCINIA KOLA « AHOWE » : Une mine d’or à multiples vertus méconnue du grand public

Le garnicia kola, communément appelé « Ahowé » est une espèce à usage multiple et est cultivée au Bénin. Quelle est donc sa zone de culture, sa technique de production et ses avantages ?

Stag Watson SAMA

Ce fruit au goût amer et résineux est originaire d’Afrique occidentale, le Cola acuminata de son nom botanique et « Cây co la » de son nom vietnamien, est une espèce des régions tropicales. Son habitat naturel est la forêt humide de basse altitude. C’est un arbre à feuilles vertes foncées et à fleurs d’un blanc jaunâtre. Ses longues gousses contiennent cinq et dix graines. En effet, il existe deux types de kola. Il s’agit de la rouge et de la blanche. À l’intérieur de chaque type, la distinction se fait en fonction de la taille, du goût et de la consistance. Il est riche en bi-flavonoïdes, en xanthones et benzophénones. La plante contient aussi des saponines glucosides (dont le garcinia bi flavonoïdes) et ne contient pas de la caféine mais du tanin.

Comment obtenir cette espèce ?

Le garcinia est une espèce à croissance lente. Elle porte les premiers fruits 7 à 8ans après la plantation et pousse dans les cacaoyers ou caféières à côté des autres espèces. Pour semer un kolatier, il faut d’abord se procurer des noix de kola fraîche. Ensuite, semer la graine de préférence au printemps (mars-avril-mai). Mais bien avant, il faut les tremper 12 à 24h dans de l’eau tiède pour ramollir la coque. Enfin, les installer en surface dans de la sphoigne bien humidifié. La germination se fait au bout de 2 à 4 semaines. En termes de la germination des graines à un meilleur taux, les noix de cola avec un but coupé à environ 1cm du côté opposé au hile sont trempées dans l’eau pendant 24h et les colas scarifiées également dans de l’eau donnent plus. Sur un 1ha, 150 pieds de kola peuvent être plantés.

La méthode de récolte des fruits de garcinia kola est durable. Les fruits mûrs sont ramassés au pied de l’arbre ou cueillis à l’aide d’une perche. Selon l’Agronome forestier Claude Azalo-Tingbé, « c’est une mine d’or sur lequel se trouve des milliers de fruits ». En moyenne, un arbre donne 5000 graines.       

Un arbre qui regorge des avantages incommensurables

D’abord, selon le Dr Claude, le fruit symbolise « la prospérité et l’unité » en ce qui concerne son rôle dans le mariage traditionnel. Tous les organes de l’arbre sont utilisés. Il peut être transformé en liqueur, en biscuit etc. Les bois sont utilisés dans la menuiserie. En médecine traditionnelle, ces feuilles et écorces sont utilisés pour guérir certains maux. Elle est utilisée dans la composition du vin de palme car elle révèle la saveur et le pourcentage d’alcool. Autant donc de vertus que disposent de cet arbre.

Il serait judicieux de souligner qu’au-delà de ces nombreux avantages, tant du fruit que de l’arbre, le « garnicia kola » fait bon marché au Bénin et contribue plus ou moins au renforcement du panier ménager de plus d’un.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *